Les conséquences inattendues du scandale Cambridge Analytica

  • A
  • A
A l'heure du numérique est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Grégoire Martinez nous dévoile les dernières nouveautés technologiques.

Des conséquences pour le moins inattendues. Alors que le scandale Cambridge Analytica a mis en avant l'énorme volume de données personnelles dont disposent les géants d'Internet et notamment, Facebook, mais aussi Google, sur les réseaux sociaux les internautes ont appelé à supprimer les compte Facebook avec le #DeleteFacebook. Autre conséquence : celui qu'on appelle le Google français, Qwant, qui mise sur le respect de la vie privée de ses utilisateurs et ne collecte pas leurs données personnelles, a vu son trafic explosé.

Depuis le début du scandale Facebook le nombre d'utilisateurs de Qwant a fortement augmenté, à tel point que le moteur de recherche a été victime de son succès. Son site est resté inaccessible pendant un peu plus de six heures avant hier. Sur son compte Twitter, Qwant a d'ailleurs confirmé que la panne était en partie du à l'effet Cambrdige Analytica. Alors, pourquoi Qwant n'a-t-il pas anticipé ce pic de trafic ? Ce qu'il faut bien comprendre c'est que ne pas conserver les données personnelles des utilisateurs demande des installations bien particulières. Cela empêche par exemple de louer les installations des autres, qui pourraient utiliser les données des utilisateurs.

Protéger sa vie privée

Si on devait résumer très simplement. Vous déménagez, vos meubles ne rentrent pas dans voitures... Que faites-vous ? Vous allez louer une plus grosse voiture ou un camion. Le système est un peu le même quand vous êtes une entreprise normale : si tous les utilisateurs qui se connectent à votre site ne peuvent pas rentrer sur une seule installation, vous en louez une autre pour le temps nécessaire. Sauf que Qwant ne peut pas le faire, il est obligé d'installer lui même des installations supplémentaires et ça prend du temps. Heureusement depuis tout a été réglé et le site fonctionne normalement !

Pour ceux qui souhaitent protéger leurs données personnelles et recherchent des alternatives, un autre site internet, DuckDuckGo, mise également sur le respect de la vie privée et s'engage à ne pas collecter les données personnelles de ses utilisateurs. Pour ceux qui veulent des alternatives aux réseaux sociaux, au service de visio-conférence Skype ou encore au service de stockage de fichiers dans le cloud, Dropbox, Framasoft propose une liste de logiciels libres qui peuvent remplacer facilement toutes les applications dont je parlais.