Votre ancien smartphone peut avoir une seconde vie

  • A
  • A
Votre ancien smartphone peut avoir une seconde vie
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

RECYCLAGE - En France, on change son téléphone tous les 18 mois. Mais que faire de son ancien appareil ?

iPhone 6, Samsung Galaxy S6, LG G4 ou encore Huawei P8… Les nouveautés s'enchaînent et le monde des Smartphones est en ébullition cette année. Difficile, pour le consommateur, de résister à la tentation de renouveler son mobile. Surtout pour les Français, particulièrement friands de changements : selon des chiffres de la Fédération française des opérateurs, la durée d'utilisation moyenne d'un portable dans l'Hexagone est estimée à 18 mois, contre deux ans au niveau mondial et… 8 ans en Inde, par exemple.

Mais que deviennent les anciens téléphones ? En France, les deux tiers des mobiles finissent dans un tiroir ou au fond d'une poubelle, selon les opérateurs. Un abandon qui prive les portables d'une seconde vie potentiellement bénéfique à la planète, l'emploi, la vie associative ou à votre porte-monnaie. Europe 1 vous résume les trois manières de prolonger la vie de votre téléphone.

La solution la plus citoyenne : recycler le téléphone. La solution la plus simple pour redonner une vie à votre mobile est de le donner pour qu'il soit recyclé. Vous pouvez, pour cela, le rapporter dans l'un des nombreux points de collectes recensés par Eco-systèmes, une association agréée par l'Etat pour le recyclage, financée en partie par l'éco-participation, une taxe que vous payez au moment de l'achat de votre téléphone. Eco-systèmes est associé avec les trois grands opérateurs téléphonique français (Bouygues, SFR et Orange), dont les boutiques contiennent des bacs de l'association. Environ 150.000 téléphones ont ainsi été collectés en 2014, selon les chiffres de l'association.

Une fois déposés dans les points de collectes, les téléphones sont vidés de leurs données, examinés et triés au sein des Ateliers du Bocage, une usine des Deux-Sèvres partenaire d'Eco-systèmes et qui appartient à la Fondation Emmaüs. De là, les téléphones en état de fonctionner sont revendus à bas prix sur le site de la boutique de l'atelier, la-bootique.com, dont les bénéfices sont reversés à Emmaüs. S'ils sont abimés, les mobiles sont réparés avant d'être vendus. Les Ateliers du bocage se sont engagés via une charte auprès de l'association Eco-systèmes, qui leur fournit gratuitement les appareils recyclés,  à garantir au consommateur le bon état de marche de l'appareil. Si les téléphones ne sont pas réparables, les Ateliers du bocage les revoient à Eco-systèmes, qui s'occupent d'en recycler les composantes séparément. Selon l'association : 73,6% des matériaux (précisément !) des téléphones sont réemployés une fois démantelés au sein de leurs ateliers.

Outre l'intérêt pour la planète, recycler permet de préserver l'emploi. Selon les opérateurs, 12.000 mobiles recyclés suffisent à créer un emploi. À eux seuls, les Ateliers du Bocage emploient 240 salariés, dont une cinquantaine de personnes en réinsertion (des chômeurs longue durée par exemple).

Recyclage ok

© Eco-systèmes


La solution la plus rentable : revendre votre téléphone. Votre vieux téléphone peut aussi vous rapporter de l'argent. Vous pouvez jeter un œil auprès de myriade de sites spécialisés dans l'achat de mobiles d'occasion. Le mieux est de comparer plusieurs offres de reprises, pour être sûr de revendre votre mobile au meilleur prix. Des sites comme VendreMonMobile.com se proposent d'ailleurs de comparer les offres de rachat à votre place. Si votre appareil est endommagé, des sites comme E-recycle (qui collabore d'ailleurs avec les Ateliers du bocage) ou Love2Recycle les rachètent et les réparent.

On estime qu'entre un et deux millions de mobiles d'occasions sont ainsi vendus chaque année en France. L'inconvénient de cette solution ? Ces sites ne tracent pas le devenir du téléphone. S'ils ne parviennent pas à le vendre, rien ne garantit qu'il soit recyclé, en entier ou en morceau. Or le marché fait de l'ombre aux associations. "Ca commence à rentrer en concurrence et nos chiffres sont en baisse. Nous n'avons collectés que 150.000 téléphones en 2014 contre 230.000 en 2016", regrette ainsi auprès d'Europe 1 Mélissa Bire d'Eco-systèmes.



La solution la plus écolo : garder votre téléphone. Que vous recycliez ou revendiez votre vieux téléphone ne changera rien à l'essentiel : la plupart du temps, cela signifie que vous en avez racheté un nouveau ! Or, cet appétit pour la nouveauté n'est pas sans conséquences pour la planète. Selon une étude du think tank britannique Green Alliance relayée par le site spécialisé Novethic, fabriquer un iPhone 6 génère quatre fois plus de carbone qu'un iPhone 4. Et selon l'association, conserver son téléphone un an supplémentaire permet même de réduire de 31% son emprunte carbone. Le meilleur moyen de préserver la planète reste donc de tempérer vos achats et de faire réparer votre téléphone autant que possible. 

>> LIRE AUSSI - L'Afrique, nouvel Eldorado des smartphones