Une vie sans impôts ? Séduisant mais...

  • A
  • A
Une vie sans impôts ? Séduisant mais...
Pour 56% des sondés, payer l'impôt reste un devoir citoyen.@ MaxPPP
Partagez sur :

Selon un sondage, plus d'un tiers des Français assimilent l'impôt à de "l'extorsion". Pourtant…

À quoi bon payer des impôts ? Seule une petite majorité de Français considère que payer l'impôt est un "devoir citoyen", selon une étude d'Opinion Way pour la plateforme de prêts participatifs Finsquare, publiée lundi. Pour beaucoup de sondés, l'impôt s'assimilent même à de "l'extorsion". Pourtant, les supprimer pourrait coûter très cher… Décryptage.

>> ON RÉSUME - Les impôts vont-ils augmenter en 2015 ?

"Une extorsion de fonds". Pour 56% des sondés, payer l'impôt reste ainsi un devoir citoyen, c'est-à-dire "une obligation morale de contribuer financièrement à ce qui fonde le vivre ensemble et garantit la cohésion de la société", souligne Finsquare dans un communiqué.

Mais une "forte minorité" (37%) perçoit l'impôt comme une "extorsion de fonds". De façon paradoxale, cette proportion atteint 50% chez ceux qui ne paient pas d'impôt sur le revenu. Elle monte à 56% chez ceux qui gagnent moins de 1.000 euros par mois et 61% chez les personnes se déclarant politiquement proches du Front national.

La dernière réponse suggérée par Opinion Way, qui définit simplement l'impôt comme un "geste de solidarité", n'a elle été choisie que par 6% des personnes interrogées.

"Les individus feraient mieux que les pouvoirs publics". "Les Français considèrent que les pouvoirs publics gaspillent l'argent des impôts, qu'ils le collectent mal, qu'ils l'investissent mal et surtout que la redistribution de l'argent collecté ne se fait pas de manière équitable", décrypte ainsi Frédéric Micheau, directeur des études chez Opinion Way, au micro Europe 1. "Il y a une perte de sens. Les Français ont une perception plus technicienne. L'impôt, selon eux, sert à payer les fonctionnaires, rembourser la dette. Il y a vraiment ce sentiment que les individus, les citoyens, feraient mieux que les pouvoirs publics", renchérit-il.

>> LIRE AUSSI - Taxes sur les entreprises : que valent les chiffres du Medef ?

10.000 euros une année de lycée. Mais pourrait-on vraiment vivre dans une société sans impôts ? Certains, les plus aisés, peut-être. Mais pour beaucoup d'autres, et notamment les foyers les plus modestes, supprimer l'impôt coûterait bien plus cher que de continuer à le payer. "Les personnes qui se rangent derrière l'idée 'd'extorsion' ne voient pas ce que l'impôt offre en retour, en termes d'infrastructures et de services publics gratuits", assure au micro d'Europe1 Vincent Drezet, secrétaire général du syndicat Solidaires-Finances publiques.

Ce fiscaliste vient de publier le livre "une société sans impôts", dans lequel il calcule ce que coûteraient les services publics si l'impôt n'était plus là. "S'il n y avait pas d'impôts, il faudrait se financer sur son propre pouvoir d'achat. Une année en école primaire coûterait 5.000 euros, une année au collège 8.000 euros et 10.000 pour le lycée", poursuit-il. "L'intervention des pompiers pour un malaise, la plus légère, serait facturée environ 235 euros de l'heure. Et il vous en coûtera 5.500 euros pour un départ de feu", détaille-t-il encore. Et de conclure : "Les classes modestes et moyennes ne pourraient pas faire face. Ce qui ne veut pas dire que tout va bien dans le meilleur des mondes. Il faut améliorer la qualité des services publics et mieux répartir la charge de l'impôt".