Bricorama : 500.000 euros pour avoir ouvert le dimanche

  • A
  • A
Bricorama : 500.000 euros pour avoir ouvert le dimanche
@ AFP
Partagez sur :

L'enseigne de bricolage a été condamnée jeudi à payer 500.000 euros d'astreinte pour ne pas avoir respecté une décision de justice lui ordonnant de ne pas ouvrir le dimanche. 

C'est une condamnation aussi lourde que symbolique. L'enseigne de bricolage Bricorama a été condamnée jeudi à payer 500.000 euros d'astreinte pour ne pas avoir respecté une décision de justice lui ordonnant de ne pas ouvrir le dimanche.

>> A VOIR - Il y a un an... Bricorama devait fermer le dimanche

37,7 millions d'euros réclamés par FO. Le syndicat Force Ouvrière (FO), qui avait intenté l'action en justice contre Bricorama, réclamait 37,7 millions d'euros. Contrairement à l'amende, l'astreinte est versée au syndicat. La somme demandée initialement correspondait au nombre d'infractions constatées dans les 32 magasins du groupe en Ile-de-France durant 43 dimanches, entre janvier et octobre 2012.

"Une sanction lourde et injuste". Pour l'avocat de l'enseigne, Frédéric Naquet, cette sanction est "lourde et injuste pour Bricorama". "On s'attaque au petit acteur qui ne représente que 3% du marché national du bricolage", a-t-il déploré. 

En plein débat sur la loi Macron. Cette décision intervient en plein débat parlementaire sur la loi Macron, qui prévoit notamment d'étendre les autorisations au travail dominical de 5 à 12 dimanche par an pour l'ensemble des des commerces de détail. 

>> LIRE AUSSI - Ce que prévoit désormais la loi Macron