Tarifs des telecoms : l’effet Free s’estompe

  • A
  • A
Tarifs des telecoms : l’effet Free s’estompe
@ PHILIPPE HUGUEN/AFP
Partagez sur :

Si les tarifs ont continué de reculer en 2014, la baisse est bien moindre que les années précédentes.

Arrivé sur le marché de la téléphonie mobile en janvier 2012, Free Telecom a provoqué une minirévolution en cassant les prix. Depuis, la facture moyenne n’a cessé de reculer mais cette guerre des prix dans les télécoms touche probablement à sa fin : selon les chiffres publiés jeudi par l'Autorité des télécoms (Arcep), les prix des services mobiles sont en train de se stabiliser. Et permettent aux opérateurs de limiter la casse après deux années de diète.

Toujours plus de portable et moins de fixe. L’année 2012 fut synonyme de révolution à double titre : non seulement Free s’est invité sur le marché de la téléphonie, mais c’est aussi cette année-là que l’usage du portable a dépassé celui du téléphone fixe. Une tendance qui ne cesse de se confirmer depuis : en 2014, les Français ont consommé 147 millions de minutes en téléphonie mobile, contre 91 millions de minutes en téléphonie fixe.

>> Consommation en téléphonie mobile vs. téléphonie fixe (en millions de minutes) :

29.05.Infographie.Telephonie.fixeVSmobile.INFOGRAM.750.300

© INFOGR.AM

Autre enseignement de l’étude menée par l’Arcep : la consommation téléphonique totale a atteint un pic en 2013 et a reculé en 2014, une première. Ainsi, alors que les Français ont passé 240 millions de minutes au téléphone en 2013, qu’il s’agisse d’un appareil fixe ou portable, ce chiffre est passé en 238 millions en 2014. En revanche, le nombre de SMS échangés ne cesse d’augmenter, mais à un rythme moins soutenu qu’auparavant.

Une facture moyenne de 26,5 euros par portable. En 2014, un consommateur dépensait en moyenne 33,1 euros hors taxe pour une box combinant téléphonie fixe et téléphonie mobile, et 22,1 euros HT pour un abonnement mobile. Soit, avec la TVA, une facture moyenne de 39,72 euros pour une box et de 26,5 euros pour le portable, des tarifs qui ne cessent de reculer.

>> Prix moyen TTC d’un forfait mobile vs. forfait fixe (en appliquant une TVA de 20%) :

29.05.Infographie.Facture.Telephonie.fixeVSmobile.INFOGRAM.750.300

© INFOGR.AM

Ainsi, entre 2009 et 2014, le prix moyen d’un abonnement mobile a reculé de presque 40%. Du côté de la téléphonie fixe et internet, le recul est bien plus limité : -10% en cinq ans. Néanmoins, si la facture moyenne recule, la baisse est désormais bien plus lente qu’auparavant : alors que le prix moyen d’un forfait mobile a chuté de 18,4% entre 2012 et 2013, la baisse n’est plus que de 9,4% entre 2013 et 2014. L’effet Free Telecom est donc en train de s’estomper dans la téléphonie mobile, alors que les variations de prix ont été bien moindres dans le fixe.

>> Baisse moyenne des tarifs par rapport à l’année précédente :

29.05.Infographie.Facture.Baisse.tarif.INFOGRAM.750.300

© INFOGR.AM

Les opérateurs au régime... mais mois qu'avant. Consommation en hausse mais tarifs en baisse : cette équation a fortement pesé sur les comptes des opérateurs télécoms, qui ont vu leurs revenus fondre depuis 2012. Mais là aussi, la chute est désormais moins vertigineuse : le revenu des opérateurs a atteint 36,8 milliards d'euros, soit -3,4% sur un an, contre -7,3% en 2013, rapporte l'Arcep dans son Observatoire annuel du marché.