Symphony of the Seas, le plus gros paquebot du monde, quitte Saint-Nazaire

  • A
  • A
Partagez sur :

Ce géant de 362 mètres est livré samedi à son propriétaire américain, après trois ans de construction.

REPORTAGE

C'est un géant d'acier qui transportera bientôt des milliers de touristes vers les mers chaudes. Avec ses 362 mètres de long, le Symphony of the Seas est le plus grand paquebot du monde. Fabriqué au chantier STX de Saint-Nazaire en seulement trois ans, il doit être livré samedi à son armateur, la compagnie de croisière américaine RCCL.

Hors-norme. Les chiffres de ce mastodonte ne manquent pas de donner le tournis. À bord, une patinoire, des simulateurs de vagues pour les surfeurs, un mur d’escalade, une tyrolienne, une vingtaine de restaurants, 24 ascenseurs et plus de 12.000 essences végétales différentes plantées dans un quartier baptisé "Central Park". Le paquebot consommera aussi 5% de carburant en moins par rapport aux autres navires de son calibre grâce à de nouvelles peintures plus performantes, qui améliorent la glisse dans l’eau. Le bateau pèse l'équivalent de 22 Tours Eiffel, soit 228.000 tonnes, pour une facture totale d'un milliard d'euros.

theatre

Parmi les installations du Symphony of the Seas : un théâtre...

patinoire

... et même une patinoire ! Crédit : FRED TANNEAU / AFP

Made in France. "Il y a trois ans, il s'appelait encore le B 34", se souvient auprès d'Europe 1 Gilles, charpentier métal, qui a façonné le premières tôles du Symphony of the Seas. "C'est une belle bête, il est magnifique", s'extasie l'ouvrier, visiblement bluffé par le résultat. De quoi vanter le savoir-faire français en matière de construction navale. "C'est une fierté, pour l'instant nous sommes les meilleurs. Ça va faire un vide […]. Ce qui est intéressant, c'est qu'il y en a un autre qui va le remplacer", se réjouit encore Gilles. En effet, le carnet de commande des chantiers est rempli pour au moins une décennie.

"C'est phénoménal, quand on voit que ce n'était que de la tôle et ce que ça devient. C'est émouvant de voir des choses comme ça, on peut être fier de la région", abonde Luc, un passant qui, comme des centaines de curieux, se presse pour voir le paquebot avant son départ. "Comment est-ce que ça peut flotter ? C'est vraiment beau, un chef d'œuvre", s'extasie Bernard devant la silhouette du géant.

Tourisme de masse. Éliane et Régis ont eu le bonheur de visiter ce palace flottant. "Les ascenseurs sont très beaux, et puis à l'intérieur, c'est d'une  beauté... C'est un peu Disney", décrit la femme. "Le tape à l'œil à l'américaine", résume son compagnon. Et pour profiter de ce décor, il faudra compter de 900 euros jusqu’à 15.000 euros pour une semaine de croisière. Le Symphony of the Seas pourra embarquer à son bord l'équivalent d'une petite ville : 6.300 passagers et 2.200 hommes d'équipage.