Soldes : recrudescence de l'activité pour les enseignes de vêtements

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

SOLDES - Après un démarrage compliqué, les ventes sont finalement reparties à la hausse. Les vendeurs dans les magasins ne chôment pas.

Les ventes s'annonçaient moroses dans un contexte international difficile, une météo peu encline à faire penser au soleil et des ventes privées qui amoindrissent chaque année l'impact des Soldes. Pourtant le bilan ne s'avère pas si négatif, avec une conséquence : un peu de fatigue ressentie.

Sacerdoce. Durant la période des soldes, être vendeur en magasin revient à plier des tonnes de vêtements, être appelé par quatre clients en même temps ou ne pas pouvoir prendre de pause."On est au bout de notre vie" raconte Jérémie, vendeur dans une grande enseigne parisienne. "Des grosses semaines, sans jour de congé. On a besoin de repos mais on enchaîne quand même sur la collection d’hiver".

Grosses remises dès le début des soldes. Les magasins ont été pris d’assaut car depuis quelques années les professionnels de l’habillement font de très grosses remises, jusqu’a -50%, dès le début des soldes. Ces réductions importantes impliquent plus de ventes, donc davantage de travail. "Les paniers sont plus petits donc on est obligé de faire plus de débit" explique Lisa, vendeuse à Paris au micro d’Europe 1. "Forcément les journées sont plus fatigantes" conclue-t-elle.

Succès estival. De la fatigue mais des résultats : selon la profession les ventes sont en hausse de 2% par rapport à l’an dernier.