Save ou le fabuleux destin d'une start-up française

  • A
  • A
Save ou le fabuleux destin d'une start-up française
@ JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Invité d'EcoSystème sur Europe 1 dimanche soir, Damien Morin a annoncé le recrutement de 1.500 nouvelles "sauveurs" de smartphones.

INTERVIEW

Damien Morin n'a pas encore 25 ans mais il est à la tête d'un business florissant. Le jeune entrepreneur a créé Save, une entreprise de réparation de smartphones. L'enseigne a investi les centres commerciaux en France grâce à des "corners" de réparation. Lancé début 2015, l'entreprise fait désormais plus de 2 millions d’euros de chiffre d’affaire par mois.

1.500 nouveaux sauveurs en 2016. Chez Save, il n'y a pas de réparateurs, pas de salariés, mais des "sauveurs", des "héros" ou des "légendes" selon le grade. Un environnement "fun" qui vise à "chouchouter ceux qui travaillent avec nous", a expliqué Damien Morin, au micro d'Europe 1 dimanche soir. Le jeune chef d'entreprise a d'ailleurs annoncé le recrutement de 1.500 nouveaux employés en 2016. Une success-story impressionnante. "Au 1er janvier 2015, on était 25 employés, au 31 décembre on était 420", a-t-il noté. 

Save veut conquérir les Etats-Unis. Autre bonne nouvelle pour Save, son arrivée imminente sur le marché aux Etats-Unis. En 2016, l’entreprise ouvrira des corners Save dans les centres commerciaux américains, "entre 5 à 10 corners à Los Angeles, entre avril et juillet", a annoncé Damien Morin.