Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  • A
  • A
Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le ministre des Finances et des Comptes publics n’a pas voulu promettre la réussite de l’objectif, mais veut s’y tenir.

Interrogé lundi sur Europe 1, le ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin, s’est exprimé sur l’objectif de réduction du déficit français à moins de 3% du PIB pour 2015. “Pourquoi faut-il que la France respecte le plus vite possible ces 3%", a-t-il demandé ? Ce n’est pas parce que c’est une règle tombée du ciel. (...) C’est à partir du moment où on est en dessous de 3% du PIB de déficit que l’on maîtrise la dette et que l’on fait diminuer la dette. L’objectif est que la France se désendette.”

Et alors que l’on a soupçonné le gouvernement de vouloir demander un nouveau délai à l’Union européenne pour parvenir à cet objectif, Michel Sapin a réfuté. “La France est attendue dans le monde et en Europe. A Washington, on m’a dit que la France devait être à la hauteur de ses responsabilités. Parmi elles, il y a les objectifs de maîtrise de son déficit et de la mise en place de son désendettement”, a-t-il ajouté.



Michel Sapin : "On n'est pas dans les promesses...par Europe1fr

Des économies sans augmentation d’impôts. Et pour se désendetter, il faut faire des économies selon le ministre. “Nous avons trois années pour économiser 50 milliards. On connaît pour l’instant les grandes masses, on va passer au détail, c’est le travail qui nous attend dans les dix prochains jours”, a-t-il annoncé.

Michel Sapin l’a néanmoins précisé : il n’y aura pas d’augmentation d‘impôts. “C’est terminé les augmentations d’impôts”, a-t-il conclu.

sujet

EXCLU - Simplification : 50 mesures pour alléger les entreprises

EMPLOI - Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

MONNAIE - La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

ZOOM - Paris : ils manifestent pour envoyer "Vallser l'austérité"