Renault : la nouvelle Alpine sera une voiture "made in France"

  • A
  • A
0 partage

Michael Van der Sande, nommé directeur général de la marque Alpine, était l’invité de David Abiker, dimanche dans "C’est arrivé demain", pour nous en dire un peu plus sur le retour de ce mythique modèle sportif. 

C’est une voiture qui a marqué l’histoire de l’automobile. Plus de 20 ans après avoir vu sa production s'arrêter, la célèbre Alpine de Renault va être relancée et le "show car" de cette dernière a été présenté, mardi dernier, à Monaco. Pour nous en apprendre plus sur ce nouveau modèle de la marque mythique de voitures sportives, Michael Van der Sande, nommé directeur général d'Alpine à compter du 1er mars prochain, était l'invité de David Abiker, dimanche, dans C'est arrivé demain.  

Deux raisons à l’origine du retour de la célèbre Alpine. L'envie de relancer la berlinette de la marque sportive, créée en 1955 par Jean Rédélé, tire son origine de deux constats. "Premièrement, le groupe Renault est très bien positionné dans le monde sur beaucoup de marchés. On se sent bien aujourd’hui avec tout ce qu’on fait sur la marque Renault et Dacia", affirme Michael Van der Sande, qui est aussi directeur marketing du groupe Renault.

Surtout, la croissance du segment "premium sport" va dans ce sens. "On a, avec la marque Alpine, un atout exceptionnel, qui fait rêver des gens partout dans le monde. On pense qu’avec cette marque, Alpine, on peut vraiment faire un produit et une expérience qui vont satisfaire les clients sur ce segment là". 

Une voiture assemblée à Dieppe. "Agile, légère, sportive, et surtout, performante", voilà l'ADN de la berlinette - un petit coupé sportif - Alpine. Elle sera constituée d'un "chassis-dédié avec un moteur central arrière, avec un excellent rapport poids-puissance". Qui plus est, avance le directeur marketing de Renault, "ce sera absolument une voiture made in France. On va construire à Dieppe, dans le lieu de genèse de l'Alpine". Toutefois, "les pièces proviendront de beaucoup de pays, car on ne peut pas tout faire en France", précise-t-il.


alpinenouveau

Quel prix devront débourser les amateurs d'automobile s'ils veulent acquérir la berlinette ? Celui-ci sera "en-dessous de 80.000 euros et plus chère que les Renault sportives", indique le directeur de la marque Alpine, restant flou. La nouvelle sportive est attendue pour 2017. Pour l'instant, la marque historique ne sortira qu'un seul modèle, avec l'objectif d’être "extrêmement fidèle à l'ADN d'Alpine qui existe depuis 60 ans", précise Michael Van der Sande.

>> Retrouvez l'émission "C'est arrivé demain" dans son intégralité en cliquant ici