Réforme du travail : le projet de loi El Khomri "va dans le bon sens" pour Pierre Gattaz

  • A
  • A
Réforme du travail : le projet de loi El Khomri "va dans le bon sens" pour Pierre Gattaz
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Le projet de loi de la ministre du Travail plaît à Pierre Gattaz. Il consacre notamment la primauté de l'entreprise pour l'aménagement du temps de travail.

Le numéro un du patronat français, le Medef, Pierre Gattaz, a salué jeudi le projet de loi El Khomri, estimant qu'il allait "dans le bon sens", et appelé le gouvernement à "aller jusqu'au bout" du travail pour "déverrouiller" le marché du travail et créer de l'emploi.

Un projet qui "va dans le bon sens". "Ce projet de loi va dans le bon sens", a déclaré Pierre Gattaz à des journalistes en marge d'une conférence de presse. "Il est important qu'il aille jusqu'au bout, parce que les Anglais, les Allemands, les Espagnols, les Italiens l'ont fait, ils ont déverrouillé leur marché du travail", a-t-il affirmé. "Ce que je souhaite, c'est que tout le monde prenne ses responsabilités sur ce projet de loi, les députés, les partenaires sociaux, les députés de droite et de gauche", a ajouté le patron de la principale organisation patronale.

"Il faut baisser la double peur" : embauche / licenciement. "Il faut se battre contre le chômage, l'un des fléaux terribles du pays, il faut créer de l'emploi", a-t-il insisté. "Qui crée de l'emploi? ce sont les entreprises. Il faut donc baisser la double peur, celle des patrons d'embaucher et celle des salariés de se faire licencier", a-t-il dit. Le projet de loi qui a été transmis au Conseil d'Etat réaffirme de grands principes tels que le salaire minimum, le contrat de travail à durée indéterminée et les 35 heures. Mais il consacre la primauté de l'entreprise pour l'aménagement du temps de travail, instaure des référendums d'entreprises et prévoit un plafonnement des indemnités prud'homales en cas de contestation d'un licenciement.