Recherche d'emploi : la photo, c'est important ?

  • A
  • A
Recherche d'emploi : la photo, c'est important ?
Partagez sur :

QUOI MA GUEULE ? - CV, réseaux sociaux… Si la photo reste facultative, elle peut faire pencher la balance en votre faveur.  

Une bonne photo peut-elle vous faire décrocher un job ? À l'inverse, une mauvaise photo peut-elle vous nuire ? Alors que le groupe de travail sur les discriminations remet mardi au gouvernement un rapport sur le CV anonyme, Europe 1 s'est intéressé à l'importance de l'image dans la recherche de travail.

Si vous ne le sentez pas, ne mettez pas de photos. Dans la recherche d'un emploi, il faut montrer ses compétences avant de montrer ses muscles. Un CV sans photo garni d'expériences a plus de poids qu'un CV vide avec une jolie photo. D'autant qu'une photo favorise les discriminations, encore présentes sur le marché du travail. Selon une enquête Ifop publiée en 2013, l'apparence est considérée comme le premier critère de discrimination par les chômeurs. Si vous voulez éviter d'être jugé sur votre physique, vous pouvez vous passer d'image.

"La logique défendue depuis des annqées par les politiques et les professionnels du recrutement est : aucune photo sur le CV. Il ne faut dévoiler son visage que lors d'un entretien", décrypte pour Europe 1 Fabrice Coudray, qui conseille les postulants et les recruteurs au sein du cabinet Robert Half. Car "une photo peut faire partie des critères discriminatoires. Si, pour je ne sais quelle raison, votre tête ne revient pas au recruteur, il peut malheureusement rejeter votre CV. Si vous n'avez pas confiance en votre photo, mieux vaut ne pas en mettre", renchérit le spécialiste.



Sur le CV, une photo est tout de même un plus. En revanche, si vous envisagiez de mettre une photo sur votre CV, n'hésitez pas : si elle est loin d'être obligatoire, la photo peut avoir son importance. Dans certains métiers de contact avec la clientèle (vendeur, commercial, serveur, maître d'hôtel etc.), avoir "l'air souriant" ou "sociable" peut être un critère de choix. "Si la photo est réussie, elle peut donner une image positive", glisse Fabrice Coudray.

Mais surtout, la photo est considérée comme un élément facilitant la mémoire des recruteurs. "Ces derniers reçoivent parfois des centaines de CV. Si 20% d'entre eux contiennent des photos, les DRH s'en souviendront plus facilement. C'est inconscient, mais la photo peut contribuer à raviver la mémoire active", poursuit le spécialiste. "C'est une vraie aide pratique pour se souvenir du candidat. Toutes les statistiques le disent : on regarde davantage le CV s'il y a la photo", confirme Jean-Christophe Sciberras, président de l'Association nationale des DRH de 2013 à 2015, actuel DRH de Solvec.

Si vous voulez absolument éviter toute discrimination lors de la première sélection, vous pouvez d'abord envoyer un CV sans photo, attendre de passer l'entretien, et envoyer ensuite un nouveau CV avec une photo. Le but : que le recruteur fasse le lien avec l'entretien et se souvienne de vous. Vous pouvez prétexter, par exemple, que vous avez actualisé votre CV entre temps.

Ne pas mettre n'importe quelle photo. Si vous faites le choix d'envoyer une photo, ne piochez pas au hasard dans votre album de vacances ou sur Facebook. Une photo de recherche d'emploi se travaille.

- Pour la photo en elle-même, choisissez-en une qui fait "à la fois professionnelle et représentative de votre personnalité", conseille Fabrice Coudray. "Evitez évidemment les photos de vacances et de soirées, mais aussi les photos trop figées. On n'est plus dans les années 50, il faut être un peu décontracté, tout en faisant pro", détaille le coach. En clair, évitez les coupes iroquoises mais n'ayez pas l'air trop rigide non plus. Ne forcez pas non plus votre sourire ou votre expression, le tout est d'apparaître naturel.

- Côté vêtement, choisissez une tenue en adéquation avec le métier recherché.

- Optez enfin pour un format de photo d'identité, avec un fond neutre et pensez à soigner le cadrage. Si possible, rendez-vous chez un photographe professionnel.



De l'importance d'internet. Le CV n'est pas le seul outil pour se faire une idée sur un candidat. La grande majorité des recruteurs regarde également votre profil sur internet. D'où l'importance des photos que vous laissez publiques sur le net, en particulier sur les réseaux sociaux, professionnels ou privés. "Un recruteur regarde les deux, autant Facebook que LinkedIn. Et il peut s'arrêter net s'il voit une photo disons… non professionnelle. Cela s'est déjà vu : des candidat(e)s au profil parfait, qui n'ont pas eu le poste à cause de ça. Ca peut être redoutable. Les recruteurs se disent : si moi j'ai vu la photo, un client ou un collaborateur peut l'avoir vue aussi", prévient Fabrice Coudray.

Mais si le web peut stopper net une candidature, il peut aussi la faire décoller. Les réseaux sociaux dits "professionnels", type Viadeo ou LinkedIn, sont très regardés des recruteurs et des chasseurs de tête, ces personnes chargées de trouver le bon profil pour un poste. Mieux vaut donc faire en sorte qu'ils ne tombent pas sur une photo de vous en maillot de bain, Mojito à la main.

"Ça arrive ! Certains candidats se laissent aller sur internet. C'est dommage. Car les chasseurs de tête vont beaucoup sur les réseaux professionnels. Ils se disent qu'ils trouveront des profils de personnes qui ne recherchent pas forcement un emploi. Vous y êtes très visibles", détaille Fabrice Coudray. Et de conclure : "comme pour le CV, postez donc une photo, 'professionnelle et décontractée', qui vous représente". Et ce même si vous ne cherchez pas activement un emploi : on ne sait jamais quand les "chasseurs" rodent.