Qwant, le Google français : "Nous ne gardons aucun historique des internautes"

  • A
  • A
37 partages

Jean-Manuel Rozan, co-fondateur de Qwant, explique les atouts de son moteur de recherche lancé en 2013.

A côté du tout-puissant Google, des "petits" moteurs de recherche tentent de grignoter des parts de marché. Parmi eux, un concurrent made in France : Qwant. Lancé en 2013, ce moteur de recherche tricolore cumule 11 millions de visiteurs par mois. Certes encore très loin de Google, mais son trafic progresse régulièrement.

Jean-Manuel Rozan, co-fondateur de Qwant, a expliqué les atouts de son moteur de recherche dans l'émission "EcoSystème", dimanche soir sur Europe 1. "La différence principale, c'est que nous ne gardons aucun historique de recherche des internautes. Vous pouvez venir et revenir sur Qwant, et nous ne savons jamais que c'est vous", a détaillé le patron.

"La réponse est beaucoup plus vivante". "Nous avons la possibilité de vous montrer beaucoup plus de choses sur votre requête. Ce que vous ne réalisez plus, c'est que le web a beaucoup grandi et qu'on peut avoir beaucoup de contenus intéressants qui viennent du 'web social'", a-t-il poursuivi.

"La réponse est donc plus complète, plus intéressante et plus vivante. Surtout si la question donne lieu à une réponse vivante. Sur un match de football, un discours politique, une actualité, vous trouverez quelque chose de beaucoup plus frais qu'ailleurs", a conclu le co-fondateur de Qwant.