Quels sont les appareils qui consomment le plus dans une maison ?

  • A
  • A
Quels sont les appareils qui consomment le plus dans une maison ?
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

CONSO - La consommation d’électricité a augmenté de 2,2% en 2015. Mais quels sont les principaux responsables dans nos maisons ?

Malgré un automne particulièrement doux et un discours de sobriété énergétique de plus en plus répandue, la France consomme toujours plus d’énergie. Sa consommation d’électricité a ainsi augmenté de 2,2% en 2015 par rapport à l’année précédente, selon le bilan annuel publié mercredi par RTE. Il reste donc beaucoup à faire pour consommer moins et mieux. Mais avant de savoir comment réduire, encore faut-il savoir quels sont les appareils les plus énergivores dans nos maisons. Europe 1 a posé la question à l’Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie (Ademe).

Comment a été établi ce classement ? Une précaution s’impose avant de faire le tour des appareils qui consomment le plus : les machines les plus énergivores sont aussi les moins utilisées.  Ainsi, si une heure d’utilisation d’un fer à repasser consomme beaucoup d’électricité, on s’en sert très peu dans l’année. A l’inverse, un boîtier internet consomme peu mais tout au long de l’année, si bien qu’au final la box internet consomme bien plus que le fer à repasser. Nous avons donc classé ces appareils en fonction de leur consommation sur une année.

N°1 : le four. C’est l’appareil qui consomme le plus d’électricité dans un logement, plus de 1.000 kWh par an en moyenne. Mais il est possible de réduire la facture en optant pour un four à chaleur tournante ou, encore mieux, pour un four combiné (four + micro-onde). Ce dernier permet de réduire le temps de cuisson des aliments et la consommation d'électricité de 66 à 75 %.

N°1 ex-aeqo mais pas pour tout le monde : le chauffe-eau et les radiateurs. Chacun consomme en moyenne plus de 1.000 kWh par an, mais de nombreux ménages ne sont pas concernés : environ 40% des ménages se chauffent au gaz et près de 10% utilisent du fioul. Au final, entre un tiers et la moitié des ménages se chauffent à l’électricité.

Il n’y a pas de secret pour limiter la consommation de son chauffe-eau : il faut préférer la douche au bain. Pour le chauffage, il faut isoler au mieux son logement, en commençant par fermer ses volets, et penser à réduire la puissance au moins une heure avant de se coucher,

N° 2 : la plaque de cuisson. Une nouvelle fois, tous les ménages français ne sont pas concernés, mais ceux qui en sont équipés doivent savoir qu’une plaque consomme entre 500 et 1000 kWh par an. Pour ces derniers, plusieurs conseils s’imposent : utiliser des casseroles adaptées à la taille des plaques et couper le courant un peu avant la fin de la cuisson. Sans oublier une évidence : il faut couvrir les casseroles. Cela permet de consommer quatre fois moins d’électricité pour faire bouillir de l’eau par exemple.

N° 3 : la climatisation. Un climatiseur consomme lui aussi entre 500 et 1.000 kWh par an en moyenne. Les bons réflexes pour consommer moins : fermer les rideaux, les stores ou les volets lorsqu’il fait le plus chaud, et bien évidemment les fenêtres. A l’inverse, il faut aérer au maximum le soir ou la nuit, si possible en créant un courant d’air.

N° 4 : le sèche-linge. Cet appareil consomme en moyenne 350 kWh par an mais ce chiffre peut rapidement grimper avec les vieux modèles. Pour faire des économies, il est conseillé de bien essorer son linge avant de le mettre au sèche-linge et, évidemment, de le faire sécher dehors lorsque c’est possible.

N° 5 : le réfrigérateur-congélateur. Ce dernier consomme entre 200 et 500 kWh par an mais les modèles actuels ont fait de grand progrès et permettent de limiter la consommation entre 125 et 250 kWh par an. Plusieurs conseils s’imposent néanmoins : éviter de les placer près d’une source de chaleur ou au soleil. Il est aussi conseiller de nettoyer régulièrement la grille arrière de l’appareil.

N° 6 : le lave-vaisselle. Il consomme en moyenne 250 kWh par an et permet de consommer moins d’eau qu’une vaisselle à la main. Il est néanmoins possible de le rendre plus économe encore grâce à deux conseils : il est préférable d’attendre qu’il soit rempli pour l’utiliser et d’utiliser le mode Eco autant que possible. Ce dernier permet de réduire la consommation d’électricité jusqu’à 45%.

N°7 : le lave-linge. Ce dernier consomme un peu moins de 200 kWh par an en moyenne, un chiffre qui ne cesse de baisser. Mais il est possible de faire encore mieux en réduisant la température de lavage : un cycle à 30° C consomme trois fois moins d’électricité qu’un cycle à 90°C.  

N° 8 : ordinateur, téléviseur et boitier internet. Ces derniers consomment chacun entre 130 et 200 kWh par an. Le téléviseur et le boitier Internet sont les plus voraces (150 kWh), suivi par l’ordinateur (moins de 100 kWh). Pour limiter la facture, une seule méthode : ne pas se contenter du mode veille et débrancher ses appareils.

Les autres nominés. Les lampes halogènes, de moins en moins nombreuses, consomment jusqu’à 200 kWh par an. Viennent ensuite les fours micro-ondes, cafetière, bouilloire, fer à repasser, sèche-cheveux et consoles de jeux (entre 70 et 130 kWh par an). Puis les grille-pains, aspirateur, lampes, radioréveils, chaînes hifi et ordinateur portables (de 20 à 70  kWh par an). Et enfin les téléphones portables, rasoirs électriques, tablettes, imprimantes, ventilateurs et autre appareils pour raclette, qui consomment moins de 20 kWh par an.

CES AUTRES DÉPENSES D’ÉNERGIES MÉCONNUES

Les appareils en veille. Ce n’est pas parce qu’une télévision, un boitier internet ou un console de jeux est en veille que ces appareils ne consomment pas d’électricité, loin de là. Sur une année, ces appareils représentent 10% de la consommation d’électricité des ménages français, selon l’Ademe. C’est-à-dire un peu plus de 80 euros par an en moyenne ou l’équivalent de sept ampoules laissés allumées 24 heures sur 24 pendant toute une année.

Les chargeurs restés branchés. Un chargeur continue de consommer de l’électricité, même lorsque l’appareil qu’il est censé recharger a fini son cycle de charge. Et même lorsqu’il n’est branché à rien d’autre qu’une prise électrique. Certes, le gaspillage est très limité, puisqu’un chargeur laissé branché pour rien pendant une année consomme entre 2 et 3 kWh, soit entre 30 et 50 centimes d’euros pour une année. Sur le papier, c’est peu, sauf que les ménages français sont de plus en plus équipés de petits appareils électriques, et donc de chargeurs.

Ces deux sources de gaspillage sont d’ailleurs la nouvelle priorité de l’Ademe, qui souhaite sensibiliser les consommateurs. Une mission pas si impossible que cela puisque les Français ont bien appris à éteindre la lumière lorsqu’ils quittent une pièce.