Près d’un salarié sur trois travaille le dimanche

  • A
  • A
Près d’un salarié sur trois travaille le dimanche
@ MAXPPP
0 partage

LE CHIFFRE - 3 millions de personnes travaillaient de manière habituelle le dimanche en 2011, selon le dernier rapport publié par la Dares.

Pour forcer le gouvernement à s’emparer du dossier, Leroy Merlin et Castorama ont ouvert leurs portes dimanche, malgré une interdiction de justice. Résulat : le ministre du travail, Michel Sapin, cherche une solution au conflit et a nommé  Jean-Paul Bailly, l’ancien PDG de la Poste, à la tête d’une mission de concertation sur le travail dominical. Il faut dire que le sujet n’est pas anecdotique : dans les faits, 29% des salariés ont travaillé le dimanche en 2011, selon un rapport publié par la Dares en octobre 2012.

Combien de personnes travaillent le dimanche. 8,2 millions de personnes ont travaillé en 2011 de façon habituelle ou occasionnelle.

Qui sont-ils ? 6,5 millions sont des salariés (soit 29% de la population active), 1,6 million sont des non-salariés.

Un travail dominical régulier ou occasionnel ? Sur les 29% de salariés qui ont travaillé le dimanche, 16% l’ont fait occasionnellement, 13% régulièrement.  

Quels secteurs sont cernés ?

-          Agriculture. 31,3% des employés du secteur travaillent le dimanche (les 2/3 sont des occasionnels).

-          Industrie. 20,1% des salariés du secondaire sont concernés (8,3% de manière habituelle, 11,8% de façon occasionnelle), principalement dans l’agroalimentaire avec 36,8% des employés et la cokéfaction et le raffinage (31,7%).

-          Tertiaire. 32,1% des employés sont concernés (15,3% régulièrement, 16,8% occasionnellement). Les personnes travaillant dans le médico-social (66,6%) et l’hôtellerie (59,7%) sont les plus concernés.



Quelle catégorie socioprofessionnelle ?

-          Les personnes travaillant dans la protection et la sécurité des personnes et des biens, comme les gendarmes, policiers, pompiers, surveillants de prison sont 81,7% à travailler le dimanche (41,9% de manière habituelle, 39,9% occasionnellement).

-          Le personnel lié à la permanence des services de santé et médico-sociaux travaille à 59,7% le dimanche (42,3% le font habituellement, 17,4 occasionnellement). On y trouve les médecins, les infirmiers, les éducateurs, etc.

-          Les employés appartenant à la catégorie "continuité de la vie sociale", allant de l’hôtellerie à l’aviation, en passant par les conducteurs et les boulangers, sont 48,2% à travailler le dimanche (26,9% habituellement, 21,3% occasionnellement). Contrôleurs aérien, hôtesses de l’air et stewards obtiennent une mention spéciale : ils sont 100% à travailler le dimanche.

-          Les enseignants sont 57,5% à travailler le dimanche (24% habituellement et 33,5% occasionnellement). Les 1/3 des professeurs agrégés et de l’enseignement supérieurs le font.

Un chiffre plus élevé en 2012 et 2013 ? La Dares souligne que le travail du dimanche des salariés a progressé régulièrement depuis 1990, passant de 20 % à 29 % des salariés en 2011. Depuis 2002, l’augmentation a été portée par celle du travail habituel. De plus, travailler le dimanche va "presque toujours de pair avec le travail du samedi, et souvent avec des horaires tardifs ou variables d’une semaine à l’autre", selon le ministère du Travail.

----------------------------------------------------------

>> A LIRE également sur Europe1.fr :

Quel avenir pour le travail dominical ?

Travail le dimanche : quel impact économique ?

Travail du dimanche : Castorama et Leroy Merlin bravent l'interdiction