Pouvoir d'achat : au fait, combien gagnent les retraités ?

  • A
  • A
Pouvoir d'achat : au fait, combien gagnent les retraités ?
@ PHILIPPE HUGUEN/AFP
Partagez sur :

GROGNE - Quelques milliers de retraités ont battu le pavé mardi pour dénoncer le gel de leurs pensions.  

Les retraités battent le pavé. Quelques milliers d'entre eux ont manifesté mardi à l'appel de la plupart de leurs organisations syndicales, à l'exception de la CFDT. Des manifestations sur tout le territoire pour défendre le pouvoir d'achat des retraités, menacé par le gel des pensions, la réforme des complémentaires ou encore l'évolution du service public. Mais combien gagne vraiment un retraité ?

Moins de revenus que les actifs. Selon le Conseil d'Orientation des Retraites (COR), qui publiait une étude en janvier 2014, le niveau moyen des pensions s'élève à 1.250 euros nets par mois. Un chiffre qui tombe à 900 euros chez les femmes. Ces montant les placent ainsi loin du revenu moyen des Français, estimé à 2.128 euros nets par mois par la Dares, l'institut d'étude du ministère du Travail.  

En 2011, dernier chiffre disponible, le revenu médian s'établissait en revanche à 1.563 euros pour les retraités. Cela revient à dire qu'il y avait, en 2011, autant de retraités qui gagnaient moins que cette somme que de retraités qui gagnaient plus. Un niveau qui les rapproche de l'ensemble des Français, puisque le revenus médian en France est estimé à 1.712 euros.

Le taux de pauvreté, lui, est le même que pour les actifs : environ 10% des retraités gagnent ainsi moins de 900 euros par mois.



Un niveau de vie à peu près équivalent… Mais si l'on sort du montant des pensions, les chiffres sont (un peu) plus rassurants pour les retraités. Selon le COR, le niveau de vie des retraités est quasiment égal à celui des actifs. En effet, les retraités sont, pour un peu moins des deux tiers, propriétaires de leur logement. Et ils n'ont souvent plus de loyer à payer, à la différence des actifs. En 2009, derniers chiffres de l'Insee disponibles, la valeur moyenne du bien immobilier s'établissait à 139.000 euros chez les retraités et 134.000 euros chez les actifs. En outre, 15% des retraités disposeraient d'une résidence secondaire, contre 6,2% des actifs.

Si leur niveau de vie est statistiquement comparable à celui des actifs, les retraités ont néanmoins d'autres dépenses : ils financent de plus en plus la dépendance de leurs parents et viennent en aide à leurs enfants. Si bien que le COR estime qu'ils redistribuent 5% de leurs revenus, soit 20 milliards par an au total.

… Et qui se dégrade. Le pouvoir d'achat des retraités subit toutefois les assauts de la rigueur depuis plusieurs années. Les pensions, habituellement revalorisées chaque année en fonction de l’inflation, seront gelées entre avril 2014 et octobre 2015. Les retraites complémentaires Arrco et Agirc, versées aux anciens salariés du secteur privé, ne seront pas non plus revalorisées en 2015. La disparition en 2015 de la demi-part fiscale pour parents isolés ou aux veufs et veuves ayant élevé un enfant viendra également affecter leur pouvoir d'achat. Tout comme la fiscalisation, pour la première fois en 2014, du bonus de 10 % des pensions des retraités ayant eu au moins trois enfants.

Pour limiter cette baisse, le gouvernement a toutefois pris des mesures, notamment avec une revalorisation du minimum vieillesse à 800 euros et une prime exceptionnelle de 40 euros pour les revenus les plus faibles.

>> LIRE AUSSI - Quelques milliers de retraités ont manifesté mardi

>> LIRE AUSSI - Retraites complémentaires : les propositions choc du Medef

>> LIRE AUSSI - Un Français gagne en moyenne 2.128 euros par mois. Vraiment ?