Pour l'économiste Nicolas Baverez, la France est "au bord du chaos"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans le livre "Danser sur un volcan", l'économiste Nicolas Baverez fait part de ses graves inquiétudes quant au destin de la France.

INTERVIEW

"C'est le volcan de l'Histoire qui est entré en éruption", assène Nicolas Baverez. Interrogé sur Europe 1 vendredi matin, l'économiste fait la liste des chocs qui ont secoué la France depuis quelques années : "La montée de l'Etat islamique, le renouveau des empires, la crise des migrants en Europe, les différents cracks économiques". Et l'attitude de la France face à ces multiples crises inquiète Nicolas Baverez.

L'impossibilité de la France à se réformer. Pour l'économiste, "la France a choisi de ne pas se réformer et aujourd'hui, elle part vers le bas de manière extrêmement brutale". S'il salue la réforme "excellente" du code du Travail voulue par Myriam El Khomri, Nicolas Baverez est bien moins optimiste sur son application. Selon lui, une réforme qui fonctionne tient à différents indicateurs : "Avoir une autorité politique forte, un vrai projet pour que les gens puissent y croire, des forces économiques qui soutiennent, une pédagogie à l'usage des citoyens. Mais quand on fait ça en fin de mandat et sans aucune de ces conditions, on va droit vers une réforme avortée".

Vers un "Fraxit" ? Particulièrement préoccupé par la place de la France au sein de l'Union européenne, Nicolas Baverez envisage sérieusement un prochain "Fraxit", soit une sortie de la France de l'UE. "La France s'éjecte toute seule, on est déjà en marge de l'Europe", alerte-t-il, en soulignant que le taux de chômage en France est deux fois supérieur à celui de ses voisins allemand ou britannique. "Continuons à ne pas faire de réforme et nous aurons des révolutions", prévient-il. Alarmé par la montée des extrémismes dans l'hexagone, Nicolas Baverez ressent en France une "atmosphère de quasi guerre civile". Pour l'économiste, souvent décrié pour ses analyses très noires de la situation politico-économique du pays, "la France est au bord du chaos".