Pôle emploi lui demande un remboursement sur 26.000 ans

  • A
  • A
Pôle emploi lui demande un remboursement sur 26.000 ans
@ AFP
Partagez sur :

En Gironde, un homme qui devait rembourser un peu plus de 3.000 euros à Pôle emploi a reçu un étrange avis d'échelonnement.

L'homme a eu une drôle de surprise en recevant ce courrier. Un Girondin de 26 ans qui devait rembourser 3.135,20 euros à Pôle emploi a reçu une étrange proposition d'échelonnement, rapportée par Sud-Ouest : rembourser un centime par mois... pendant 26.126 ans !

Tout commence en 2011, quand le jeune homme, habitant de Mios, est licencié pour faute grave. Il attaque ensuite son employeur et fait requalifier son licenciement "sans cause réelle ni sérieuse" en 2012. En 2013, Pôle emploi lui réclame le remboursement d'un trop-perçu, que le Girondin conteste, avant de faire appel à son avocat.

"Jusqu'à extinction de votre dette". Une audience est prévue le 23 mars, mais une semaine avant, l'homme, qui est depuis devenu intérimaire, reçoit l'étrange courrier lui signifiant que sa demande d'échelonnement a été "acceptée" : "il s'opérera par retenues sur vos allocations de 0,01€ par mois jusqu'à extinction de votre dette", précise Pôle emploi. Il ne s'agit pas de la première affaire de ce type, rappelle le quotidien régional, qui relate le cas d'une demandeuse d'emploi de Seine-Saint-Denis qui s'était vue proposer un échelonnement sur 22.000 ans.

Un bug chez Pôle emploi. Si Pôle emploi n'a pas commenté l'affaire, une déléguée syndicale CFDT de l'organisme a toutefois assuré que ces courriers n'avaient pas été envoyés par des humains, mais par des ordinateurs, et que cette proposition ubuesque était à mettre sur le compte d'un simple bug, "comme cela arrive ailleurs".

>> LIRE AUSSI - Ces chômeurs qui veulent attaquer Pôle emploi en justice

>> LIRE AUSSI - Quand Pôle emploi peine à trouver des candidats