Nouvelle hausse du chômage en août (+0,6%)

  • A
  • A
Nouvelle hausse du chômage en août (+0,6%)
Le chômage augmente pour le deuxième mois d'affilée.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Après avoir augmenté de 1% en juillet, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a continué sa hausse en août, à +0,6%. 

Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (catégorie A) à Pôle emploi a augmenté de 0,6% en août, en France métropolitaine, soit 22.300 personnes de plus que le mois précédent, a annoncé Pôle emploi, mardi. Il s'agit du deuxième mois consécutif de hausse. En juillet, le nombre de demandeurs d'emploi avait augmenté de 1%.

Fin du yo-yo mensuel. Sur trois mois, le nombre d'inscrits en catégorie A augmente de 1,3%. Ces chiffres, que Muriel Pénicaud se refuse à commenter car elle ne les juge "pas assez signifiants", ne confirment pas la tendance à la baisse du taux de chômage constatée par l'Insee. Il faut remonter à décembre 2016 et janvier 2017 pour trouver trace de deux mois de hausse consécutifs. Depuis, les chiffres de la catégorie A de Pôle emploi faisaient le yo-yo : un mois de baisse, un mois de hausse, un mois de baisse… Malgré tout, la bonne dynamique de l'année 2016 fait que, sur un an, la tendance reste à la baisse (-0,3%).

Toutes les classes d'âge touchées. La hausse du chômage observée par Pôle emploi en août affecte plus les femmes (+1%) que les hommes (+0,3%). Si on s'intéresse à l'âge, les 25-49 ans sont les plus touchés (+0,8%), devant les moins de 25 ans et les plus de 50 ans (+0,4%). En revanche, les jeunes subissent la plus forte hausse sur trois mois (+2,4%).

Nouveau record de demandeurs d'emploi. La situation n'est guère meilleure si on regarde l'ensemble des catégories A, B et C, qui englobent les demandeurs d'emploi ayant travaillé moins ou plus de 78 heures par mois. En août, le nombre d'inscrits dans ces ces catégories a augmenté de 0,4% (+24.600 personnes), hausse qui s'élève 1,5% sur trois mois. Résultat, avec 5,65 millions d'inscrits en A, B et C, l'indicateur atteint un nouveau record. La hausse est particulièrement forte en catégorie B (plus de 78 heures travaillées par mois), à +2% en août, signe que les temps partiels et l'intérim occupent toujours une place importante dans le marché du travail.

6,7 millions de demandeurs d'emploi au total. En incluant l'Outre-mer, le nombre d'inscrits en catégorie A a augmenté de 0,6% en août (+24.200 personnes). Dans les catégories A, B et C, la hausse est de 0,5%. Au total, Pôle emploi recense 6,7 millions de demandeurs d'emploi en France, 1,5% de plus qu'il y a un an.

Données plutôt fiables. Souvent critiqués pour leur manque de fiabilité (il s'agit d'un comptage administratif), les chiffres de Pôle emploi peuvent cependant être considérés comme sûrs cette fois. En effet, en août, les demandeurs d'emploi avaient deux jours ouvrés de plus qu'en juillet pour actualiser leur situation. Ce laps de temps supplémentaire limite le risque de défaut d'actualisation qui fausse parfois les chiffres.