Mort de Margerie : des tweets qui choquent

  • A
  • A
Mort de Margerie : des tweets qui choquent
@ REUTERS
Partagez sur :

TWITTOSPHERE - La mort du patron de Total a entraîné des réactions parfois violentes sur les réseaux sociaux. Le socialiste Gérard Filoche est sous le feu des critiques.

L'INFO. La mort brutale de Christophe de Margerie, le patron de Total, lundi soir dans un accident d'avion à Moscou, a entraîné une foule de réactions de la classe politique. "La France perd un dirigeant d'entreprise hors du commun qui a su transformer Total pour en faire un géant mondial" a ainsi déclaré Manuel Valls, quand François Hollande a salué la mémoire d'un "généreux mécène". Mais sur Twitter, quelques "dérapages" ont vite circulé, entraînant la colère des utilisateurs. Mais pas seulement.

>> A LIRE AUSSI - Dans quel état Christophe de Margerie laisse-t-il Total ?

Un socialiste dans le viseur… des socialistes. Gérard Filoche, membre de l'aile gauche du PS, a choqué en tweetant sa réaction, tôt lundi matin, en apprenant la nouvelle du décès.

Un premier message qui lui a valu une foule de critiques. Gérard Filoche a donc cru nécessaire d'en publier un second, pas plus fin, puis un troisième. Depuis, il ne s'arrête plus :





Si l'UMP demande son exclusion du parti socialiste, ses camarades sont eux aussi bien embarrassés par cette sortie, certains allant même jusqu'à demander, eux aussi, son renvoi immédiat. Le député socialiste de l'Eure François Loncle, membre de la commission des Affaires étrangères, a ainsi indiqué qu'il demandait au parti "l'exclusion de  Filoche, qui n'a rien trouvé de mieux que d'insulter Christophe de Margerie". "On a dépassé la ligne rouge", a-t-il lancé à la presse aux abords de l'Assemblée. Patrick Mennucci a lui aussi réclamé l'éviction de Gérard Filoche et lors d'une réunion du groupe socialiste, Bruno Le Roux s'est dit aussi choqué par ces propos. Et pour Manuel Valls, Gérard Filoche "ne mérite pas" de rester au PS. Signe du malaise, Gérard Filoche va être convoqué par la Haute autorité du PS, qui examinera les sanctions possibles, a affirmé à l'AFP l'entourage de Jean-Christophe Cambadélis.

>> LIRE AUSSI - Portrait - Margerie, un investissement total dans le pétrole

Gérard Filoche n'est pas le seul à avoir une réaction pour le moins "violente". Le dessin publié par Charlie Hebdo sur le réseau social n'est pas non plus à classer dans la catégorie "réaction élégante" :

Signalons également la sortie de Manuela Delahaye, collaboratrice de Marie-Noël Lienneman, sénatrice socialiste de Paris :



Une campagne de pub malvenue. On aurait aussi (presque) envie de décerner le prix du mauvais goût à un comparateur d'assurances, qui a cru bon surfer sur cette dramatique actualité pour se faire un coup de pub :

Sans-titre-1

Quelques instants plus tard, la direction de l'entreprise a présenté ses excuses. Et retiré son tweet.