Malgré la loi, ces sites web ne reprennent pas votre vieil électroménager

  • A
  • A
Malgré la loi, ces sites web ne reprennent pas votre vieil électroménager
Le poids des déchets électriques et électroniques a atteint un record dans le monde en 2014, à 41,8 millions de tonnes, selon l’Université des Nations Unies.@ AFP
Partagez sur :

RECYCLAGE - La loi oblige tout vendeur d'appareils électriques à reprendre votre ancien matériel. Pourtant… 

INFO EUROPE 1

C'est la loi qui le dit : quand vous achetez une télé, un frigidaire, une machine à laver ou tout matériel électrique, le vendeur a l'obligation de récupérer gratuitement votre ancien appareil, pour qu'il soit ensuite recyclé. Le client paie même une taxe dédiée au moment de l'achat. Or, selon une étude de l'association de consommateur CLCV qu'Europe 1 vous révèle mardi, il y a du laisser-aller chez les sites de vente en ligne : selon cette étude, la moitié des sites internet ne respectent pas la loi.

Un quart vous laisse en plan. Plus d'un quart ne propose carrément aucune possibilité de reprise de vos anciens appareils. Ils vous livrent votre nouvelle télé ou votre nouveau frigo, mais ils vous laissent vous débrouiller avec l'ancien. Selon la CLCV, Priceminister ou Pixemania sont concernés.

Un quart vous fait payer. L'autre quart propose bien un service recyclage... Mais il vous le facture. Au moment de la livraison, ils vous reprennent votre ancien matériel, mais cela coûte plus cher. Il faut souscrire une sorte de livraison premium, pour laquelle il faut prendre rendez-vous. C'est le cas par exemple de Grobill.com, selon l'enquête. Pourtant le texte de loi est clair : les vendeurs doivent reprendre gratuitement  les anciens appareils quand ils en vendent un nouveau.

La moitié respecte la règle. Il y en tout de même qui respectent la règle. Chez Cdiscount ou Boulanger, le service est gratuit et clairement indiqué. Pareil pour Darty, qui propose même de reprendre un vieux produit en plus.