Logement : François Hollande annonce la prolongation du dispositif "Pinel"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le dispositif "Pinel", mis en place en 2014 et qui devait s'achever fin 2016, a permis de relancer l'investissement locatif. 

Vendredi, l'agenda de François Hollande devrait notamment se concentrer sur la question du logement. Le président de la République va se rendre à Romainville, en Seine Saint-Denis, avec Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement et de l'Habitat durable pour visiter le chantier d'un programme immobilier. Le chef de l'Etat devrait en profiter pour faire des annonces dans un secteur en nette amélioration depuis quelques mois. François Hollande a notamment décidé de prolonger le dispositif Pinel.

Une mesure incitative. Ce dispositif porte en effet le marché depuis sa mise en place il y a deux ans, en boostant l'investissement locatif, à la grande satisfaction des professionnels. Mais il devait se terminer à la fin de l'année. Or, le président de la République a décidé de le maintenir jusqu'à fin 2017. La mesure, qui concerne les biens neufs mis en location, est extrêmement incitative, puisqu'elle prévoit le remboursement par le Trésor Public de 21% de l'investissement de départ, soit une réduction d'impôts de 63.000 euros, étalée sur douze ans. Ce qui a très bien fonctionné aussi, c'est la nouvelle possibilité de louer le bien acheté à ses enfants ou même à ses parents.

Un coût réel. Le maintien du dispositif Pinel est accueilli comme une très bonne nouvelle par les professionnels du secteur qui craignaient de le voir se terminer dans quelques mois. Cette décision va permettre à de nombreux projets immobiliers de se concrétiser. Mais tous ces efforts pour l'investissement locatif ont un coût : 2 milliards d'euros dans le budget 2016. Le dispositif "Pinel" représente environ 200 millions d'euros, mais l'Etat compte sur un retour sur investissement : selon les prévisions de la Fédération française du bâtiment, la nette reprise du secteur devrait faire gagner 0,2 % du PIB cette année.