Les ponts de mai coûtent cher à l’économie

  • A
  • A
Les ponts de mai coûtent cher à l’économie
@ maxppp
0 partage

PONTS A RÉPÉTITION - Avec trois ponts en mai, l’économie française pourrait perdre 4 milliards d’euros.

Le mois de mai est généreux pour ceux qui peuvent poser des jours. Cette année, trois jeudis sont fériés. De quoi s’offrir douze jours de repos pour seulement trois jours posés. Mais la baisse d’activité engendrée par ces repos supplémentaires a un coût pour l’économie : 0,19 point de PIB, soit près de 4 milliards d’euros.

Il n’y a plus de jours fériés effectifs que l’an dernier. L’année 2014 n’est pas un meilleur cru que l’an dernier en termes de nombre de jours chômés. Comme en 2013, il y a 251 jours ouvrés (du lundi au vendredi, hors jours fériés). Autrement dit : les jours fériés tombent encore une fois en semaine. Mais cette année, ce sont les jeudis qui sont fériés, or, selon l’Insee, tous les jours fériés n’ont pas le même impact sur l’économie. Ainsi, l’institut estime qu’un mercredi férié pèse plus sur l’activité qu’un mardi ou un jeudi, mais moins que le samedi, jour où les Français consomment le plus. Une fois les pondérations faites, l’Insee précise que les jours fériés de 2014, auront un impact très limités, comparés à ceux de 2013, sur le PIB : seulement 0,01%. Mais comme le rappelle l’Insee à Europe1.fr, ce chiffre ne tient pas compte des ponts potentiels

Un jour chômé coûte 0,06 point de PIB. Un jour chômé ne veut pas dire que l’activité économique est à l’arrêt complet. L’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) estime qu’un jour non travaillé dans l’industrie coûte 0,4 point de PIB : c’est le prix des usines fermées. Mais dans le même temps, des commerces sont ouverts, le tourisme bat sont plein, les restaurant et les hôtels se remplissent. Cette suractivité dans un secteur compense en partie la perte d’activité dans d’autres. Ainsi, au final, l’impact d’un jour chômé est seulement de 0,06 point. Mais si les Français prenaient les trois vendredis pour faire des ponts, le coût pour l’économie serait de 0,18 point de PIB, auquel s’ajouterait le déficit de 0,01% anticipé par l’Insee sur les jours fériés. Au final, la facture monterait à près de 4 milliards d’euros pour l’économie Française.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

COUP DE POUCE - Fabius passera des vacances en Tunisie pour "montrer l'exemple"

VACANCES - Les Français vont moins dépenser cet été

ZOOM - Airbnb supprime 2.000 annonces à New York