Les médecins généralistes français sont-ils moins bien payés que leurs voisins ?

  • A
  • A
Les médecins généralistes français sont-ils moins bien payés que leurs voisins ?
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

DECRYPTAGE - Les syndicats de généralistes réclament une consultation à 25 euros avec l’argument suivant : les médecins sont bien mieux payés chez nos voisins. 

C’est un rendez-vous que les médecins généralistes attendent depuis des mois. L'Assurance maladie et les syndicats de médecins libéraux ont entamé, mercredi, un cycle de négociations pour fixer le tarif de la consultation pour les cinq prochaines années. Pour tenter de calmer des médecins généralistes qui s’estiment sous-payés, l’Assurance maladie propose de faire passer le prix d’une consultation de 23 à 25 euros. Mais c’est encore trop peu pour certains syndicats, qui rappellent que les généralistes français sont moins bien payés que dans les pays voisins. Vraiment ?

La consultation parmi les moins chères d’Europe. Actuellement fixée à 23 euros, la consultation chez un généraliste du secteur 1, conventionné, coûte moins chère que chez nos voisins européens. En effet, consulter un généraliste coûte au minimum 25 euros en Allemagne, 28 euros en Pologne, 37,5 euros en Norvège, 40 euros en Autriche, 50 euros en Italie, 60 euros en Grèce ou encore 95 euros au Royaume-Uni. Il n’y a qu’en Suède que la consultation est moins chère qu’en France, fixée à 21,5 euros. Selon le Fédération des Médecins de France, la moyenne européenne serait d’environ 45 euros la consultation

Mais comparer le prix d’une consultation ne donne qu’un aperçu de la situation, car chaque pays à ses propres spécificités : la consultation en Suisse est facturée par tranche de 5 minutes; elle est gratuite en Italie chez les généralistes du service public, mais l’attente y est très longue et pousse les patients à se tourner vers le privé. Sans oublier la différence entre secteur public et privé, le caractère obligatoire ou pas des mutuelles, etc.

Mais un médecin touche plus que 23 euros par patient. De plus, les 23 euros versés par le patient ne correspondent pas à la somme que touche réellement le médecin. Ce dernier touche un bonus de la Sécurité sociale (forfaits et majoration) selon le profil du patient : si ce dernier a moins de 6 ans, plus de 80 ans, sort d’une longue hospitalisation, etc. Au final, un médecin généraliste touchait 31,49 euros par consultation en 2014, selon un document de l’Assurance maladie qu’a pu se procurer le site Pourquoi docteur. Et là aussi, c’est moins que dans de nombreux pays comparables : en Allemagne, un généraliste touche au final 60 euros par patient en moyenne.

Rapporté au niveau de vie, les généralistes français vivent moins bien que leurs voisins. Parce que le prix d’une consultation ne dit pas tout, l’OCDE s’est penchée fin 2015 sur la question d’une autre manière, en comparant la rémunération des médecins généralistes par rapport au salaire moyen dans leur pays. Et là aussi, les généralistes français font pâle figure par rapport à leurs voisins, malgré des revenus d’environ 82.000 euros en 2011 : un Français gagne 2,4 fois le salaire moyen, contre 4 fois la moyenne en Allemagne et 3,2 fois la moyenne au Royaume-Uni.

Le passage de 23 à 25 euros pourrait donc permettre aux généralistes français de se rapprocher de leurs homologues européens, mais pas de les rattraper, ce qui explique pourquoi certains syndicats de médecins réclament déjà de mettre la barre à 30 euros la consultation.

Sans aller jusque-là, l’Assurance chômage est bien consciente du problème et veut éviter ce qui ressemble à une crise des vocations. En effet, les jeunes médecins diplômés sont de plus en plus tentés par le salariat, moins contraignant en termes de formalités, ou par la médecine spécialisée, un spécialiste gagnant en moyenne 62% de plus qu’un généraliste en 2011. Autant d’éléments qui expliquent pourquoi le nombre de généralistes inscrits à l’Ordre a reculé de 1,4% entre 2014 et 2015, alors que le nombre total de médecins a augmenté dans le même temps de 1,7%.