Les Guignols menacés de disparition ? Pierre Lescure claque la porte d'Havas

  • A
  • A
Les Guignols menacés de disparition ? Pierre Lescure claque la porte d'Havas
Les marionnettes de Pierre Lescure et Alain De Greef @ THOMAS COEX / AFP
Partagez sur :

L'ancien président de Canal+ a démissionné du conseil d'administration du groupe publicitaire Havas, dont Bolloré est actionnaire principal. 

L'ancien président de Canal+, Pierre Lescure, a démissionné du conseil d'administration du groupe publicitaire Havas pour protester contre une éventuelle suppression des "Guignols de l'Info", annonce-t-il dans une interview aux EchosPure Medias et Metronews ont annoncé mercredi que l'émission de Canal + devait être supprimée la saison prochaine.

Les "Guignols" mobilisent. Selon les deux sites d'information, Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance de Vivendi et actionnaire principal de Havas, devrait l'annoncer en fin de semaine. Une nouvelle potentiellement explosive : Vincent Bolloré, proche de Nicolas Sarkozy, a déjà manifesté par le passé ses réserves à l'égard de la liberté de ton des "Guignols". De nombreux internautes et personnalités ont déjà fait part de leur soutien à l'émission historique de la chaîne cryptée, érigée en symbole de liberté d'expression. 

"Avoir la liberté de m'exprimer". "J'ai démissionné d'Havas en apprenant la nouvelle qu'il y avait une menace de suppression de l'émission", explique Pierre Lescure. "Hier (mercredi), j'ai commencé à retweeter des tweets parlant du possible arrêt de l'émission et puis je me suis dit que je ne pouvais pas décemment le faire, et donc, j'ai démissionné", révèle Pierre Lescure, qui a été PDG de Canal+ entre 1994 et 2002, avant d'être débarqué par Jean-Marie Messier.

"C'est aussi pour avoir, le cas échéant, la liberté de m'exprimer. J'espère que je n'aurai pas à le faire... ", ajoute l'actuel président du Festival de Cannes au sujet de sa démission du conseil d'administration d'Havas. 

Sarkozy "a toujours vu les Guignols avec bienveillance". Jeudi, Nicolas Sarkozy a démenti avoir demandé à Vincent Bolloré de faire taire les marionnettes des Guignols. "Nicolas Sarkozy a toujours été très soucieux du droit à la caricature et il a toujours vu les Guignols avec bienveillance", assure l'entourage du patron des Républicains à Europe 1, ajoutant : "le maintien ou pas des Guignols à l'antenne ne dépend pas de lui !".