Les Etats-Unis désormais premier producteur de pétrole

  • A
  • A
Les Etats-Unis désormais premier producteur de pétrole
Les Etats-Unis sont devenus les premiers producteurs de pétrole au monde. @ MARWAN NAAMANI / AFP
Partagez sur :

ANALYSE - L'Oncle Sam produit 12 millions de barils par jour et passe devant l'Arabie soudite, pour la première fois depuis 1975.

Les États-Unis, déjà leader de la production de gaz, sont également devenus le premier producteur de pétrole au monde, pour la première fois depuis 1975. Selon la compagnie British Petroleum (BP), qui a publié mercredi une étude sur l'énergie mondiale, la production américaine s'élève désormais à 12 millions de barils par jour (mbj), contre 11 millions pour l'Arabie Saoudite, qui passe second après des décennies de règne.

"De loin la plus grosse croissance au monde". Le plus bas atteint par l'Oncle Sam en 2006 (7 mbj) après une longue décadence semble bel et bien être de l'histoire ancienne. Le tout grâce au pétrole de schiste, ce pétrole extrait dans de la roche par fracturation hydraulique. L'offre mondiale de pétrole, qui a augmenté de 2,1 millions de barils par jour (mbj) en 2014, a connu une croissance jamais vue. Et cette augmentation de l'offre mondiale a été largement portée par les États-Unis, dont la production a grimpé de 1,6 mbj en 2014, "de loin la plus grosse croissance au monde".

"Les implications de la révolution du schiste américain sont profondes", commente BP. Les États-Unis ont ainsi considérablement réduit leurs importations de pétrole. "Les importations américaines de pétrole en 2014 ont atteint moins de la moitié de leur plus haut niveau de 2005". Et les États-Unis ont cédé leur place de premier importateur de pétrole mondial à la Chine. Selon l'éditorialiste d'Europe 1 Eric Le Boucher, les conséquences sont autant économiques que géopolitiques.

Des conséquences économiques, et géopolitiques. "Cela a eu pour conséquence de baisser le prix du baril par deux, ce qui a favorisé les pays consommateurs, les pays développés", décrypte l'économiste. Et de poursuivre : "L'Amérique est devenue autonome en énergie. Elle n'a plus besoin des pays du Golfe. On ne peut pas manquer de mettre ça en regard avec le changement de la diplomatie de Barack Obama, désormais davantage tournée vers l'Asie".


Les États-Unis : 1er producteur mondial de pétrolepar Europe1fr

Selon Nicolas Barré, également éditorialiste à Europe 1, "les Etats-Unis sont devenus l'arbitre du marché mondial du pétrole. Ce n'est plus l'Arabie Saoudite, monarchie féodale sunnite, mais la plus grande démocratie de la planète".


Pétrole et Gaz, quelle sont les conséquences de...par Europe1fr

Reste que produire du pétrole ne suffit pas, il faut ensuite le vendre. Or, réduction d'énergie fossile oblige, la consommation semble être en perte de vitesse. Comme le note BP, la consommation de pétrole mondiale a en effet grimpé de 800.000 barils par jour en 2014, un chiffre en dessous de la moyenne et  beaucoup moins fort que la hausse de 1,4 mbj connue en 2013.