Les attentats ont coûté des "dizaines de millions d'euros" à la SNCF

  • A
  • A
Les attentats ont coûté des "dizaines de millions d'euros" à la SNCF
Les portiques de sécurité en gare. @ BERTRAND LANGLOIS / AFP
10 partages

La SNCF estime avoir perdu "plusieurs dizaines de millions d'euros" en 2015 à cause des attentats qui ont touché Paris en novembre et le Thalys au mois d'août. 

"Plusieurs dizaines de millions d'euros". La SNCF estime avoir perdu "plusieurs dizaines de millions d'euros" en 2015 à cause des attentats qui ont touché Paris et le Thalys, a indiqué vendredi Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF. "L'impact est lourd", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse, évoquant, pour l'année 2015, "plusieurs dizaines de millions d'euros perdus". Ainsi, dans les 15 jours qui ont suivi le 13 novembre, les ventes de billets de TGV ont chuté jusqu'à 30% pour les trajets internationaux, jusqu'à 8% pour les trajets en France.

Aujourd'hui, cette baisse est toujours d'environ 15% pour l'international, et de 5% en France. Par ailleurs, les trains Thalys, qui relient la France à la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne, ont subi des retards de 15 minutes en moyenne, depuis l'installation le 20 décembre de portiques de sécurité dans les gares françaises qui les accueillent, a souligné la directrice de Voyages SNCF.

Une dépréciation du parc TGV. Le trafic des TGV en France a néanmoins enregistré une croissance de 0,4% en 2015, après plusieurs années de baisse, et le chiffre d'affaires de cette activité, qui avait reculé de 1,1% en 2014, devrait rester stable. La SNCF va tout de même devoir procéder, dans ses comptes 2015, à une dépréciation de son parc de TGV, c'est-à-dire à une diminution comptable de sa valeur, d'un montant qui dépassera certainement la précédente dépréciation de 2014. Celle-ci avait réduit la valeur des TGV de 1,4 milliard d'euros, ramenant la valeur totale du parc TGV à 3,2 milliards d'euros. En 2014, la SNCF a réalisé un chiffre d'affaires de 27,2 milliards d'euros, et un bénéfice net de 605 millions d'euros.