Le n°1 mondial de la bière rachète son principal concurrent

  • A
  • A
Le n°1 mondial de la bière rachète son principal concurrent
@ Lindsey Gira/CC-BY-SA 2.0
Partagez sur :

Le Britannique SABMiller, le premier brasseur du monde, rachète son principal concurrent pour 96 milliards d'euros.

Le numéro deux mondial de la bière, le Britannique SABMiller, a annoncé mardi avoir accepté de se faire acheter par le numéro un du secteur, le Belgo-Brésilien AB InBev. 

Une OPA historique. A hauteur de 96 milliards d'euros, ce rachat constitue l'une des principales opérations d'acquisition de l'histoire. L'opération figurerait parmi les cinq plus grandes fusions mondiales et représenterait la plus grosse OPA jamais lancée sur une société britannique. Si la transaction va au bout, elle mariera les marques de bière américaine Budweiser et belge Stella Artois -- propriétés de AB InBev -- avec les italienne Peroni, tchèque Pilsner Urquell et néerlandaise Grolsch de SABMiller.

Un tiers de la production de bière dans le monde. La nouvelle entité revendiquerait près du tiers de la production de bière mondiale, regroupant les marques Budweiser, Stella Artois et Corona d'AB InBev et Peroni, Grolsch et Pilsner Urquell de SABMiller. L'acquisition de SABMiller permet entre autres à AB InBev de s'ouvrir en grand la porte de l'Afrique, où sa cible est bien présente, et notamment celle de l'Afrique du Sud, berceau de SABMiller où il est né il y a 120 ans. "Vu les implantations géographiques largement complémentaires et les portefeuilles de marques d'AB InBev et SABMiller, le groupe combiné opérerait dans presque tous les marchés majeurs de la bière, y compris des régions émergentes clés avec de fortes perspectives de croissance comme l'Afrique, l'Asie, l'Amérique centrale et du sud", expliquait récemment AB InBev.