Le halal, un marché en plein essor

  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que la demande en halal augmente, l'offre semble suivre la tendance en France.

C'est un marché que l'on dit en plein essor. La conversion de l'enseigne Quick en 100% halal ne contredira pas cette hypothèse. Et pour cause, "deux tiers des personnes de culture musulmane ont une préférence pour cette viande", affirme l'anthropologue Florence Bergeaud-Blackler au micro d'Europe 1. "Il y a un attachement religieux mais aussi la proximité des commerces et boucheries halal", remarque-t-elle. Puisque la bête est tuée sans étourdissement, "il y a aussi une certaine perception d'une viande qui serait plus saine et plus sûre", ajoute la chercheuse du CNRS.

Restaurants & supermarchés. Mais au-delà d'une hausse de la demande, il y a également une offre de plus en plus diversifiée. "Cette 'halalmania' intéresse les supermarchés. On trouve par exemple de plus en plus de plats cuisinés halal dans les rayons", indique Florence Bergeaud-Blackler. Même chose pour la restauration. "Si Quick ouvre des restaurants uniquement halal, c'est qu'ils ont un intérêt. On a là une pure stratégie marketing de segmentation du marché", explique l'anthropologue.

Engouement des nouvelles générations ? Néanmoins, il est encore difficile de prouver cet essor par les chiffres."On ne connaît pas en réalité la progression de ce marché de viande fraîche", affirme Florence Bergeaud-Blackler. Seule statistique : près d'un bovin sur cinq est abattu de manière halal en France. "L'engouement pour cette viande est apparu avec la deuxième et troisième générations issues de l'immigration", précise l'anthropologue. Ces dernières sont également plus habituées à côtoyer les fast-food, où le halal est fréquemment proposé.