Le géant américain Cisco double son investissement en France

  • A
  • A
Partagez sur :

"J'ai l'impression de voir la Silicon Valley en France", déclare sur Europe 1 John Chambers, patron du géant Cisco. 

EXCLUSIF

"Je crois en ce pays. La France est sur le point de se transformer en profondeur". Tous les patrons n'ont visiblement pas une mauvaise image de la France. John Chambers, le patron de Cisco (numéro un mondial des réseaux Internet), annonce en exclusivité sur Europe 1 qu'il va doubler l'investissement annoncé il y a un an pour les start-up françaises. "Nous comprenons les tendances de marchés. On nous a suivis lorsque nous sommes allés en Inde ou en Chine. Je pense que la France, c'est l'avenir, et que d'autres entrepreneurs suivront". 

LE pays des start-up. John Chambers, l'un des plus grands patrons de la Sillicon Valley, le claironne haut et fort : la France est LE pays aujourd'hui en pointe pour les start-up. Il s'engage ainsi à débloquer 200 millions de dollars pour investir dans des jeunes pousses françaises, soit 10% de son investissement annuel en start-up dans le monde. C'est la facilité à trouver des entreprises innovantes qui l'a décidé à accélérer son plan. "J'ai rencontré beaucoup d'entrepreneurs. J'ai l'impression de voir la Silicon Valley", assure carrément le dirigeant. "Le gouvernement français a compris ce qu'il se passait il y a un an. Il nous a frappés que les décideurs politiques de la France comprennent mieux que touts autres la révolution numérique qui est en marche", estime encore le patron du groupe qui pèse 50 milliards de dollars. 

Les start-up françaises "vont transformer nos vies". John Chambers est persuadé du potentiel tricolore : "il y a une génération de start-up françaises qui vont transformer profondément nos modes de vie". En février dernier, Cisco avait déjà mis sur la table 100 millions et c'était la première fois qu'il investissait en France. En six mois, le groupe a déjà débloqué la moitié de cette somme. Et en annonce donc le double. On n'en saura toutefois pas plus pour l'instant sur ces projets encore confidentiels.

>> Pour revoir l'intégralité de l'interview, c'est ici :


Chambers : "Nous allons doubler nos engagements...par Europe1fr