Le Drian a fait une offre de vente de Rafale à la Malaisie

  • A
  • A
Le Drian a fait une offre de vente de Rafale à la Malaisie
Partagez sur :

La Malaisie a cependant prévenu que, au vu de sa situation économique, il lui fallait d'abord estimer si elle est capable de faire une telle acquisition. 

La Malaisie doit renouveler sa flotte de MiG russes dans les prochaines années et la France est déjà sur les rangs pour vendre son avion de chasse phare, le Rafale. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était en effet en Malaisie mardi et a déclaré avoir remis une offre de vente aux autorités.

Des "contraintes économiques". "Nous avons remis une offre complète sur l'interrogation posée par les autorités malaisiennes sur leur aviation de chasse, et c'est cette offre-là qui va être étudiée maintenant de manière attentive par les autorités", a dit Jean-Yves Le Drian lors d'une conférence de presse avec son homologue malaisien, Hishammuddin Hussein. Ce dernier a estimé qu'avant d'acheter de nouveaux avions de chasse comme le Rafale, la Malaisie devrait prendre en compte les "contraintes économiques". La Malaisie est actuellement confrontée à un ralentissement de son économie et à la forte dépréciation de sa devise par rapport au dollar. Les autorités malaisiennes devraient donc déterminer si une telle acquisition était "abordable".

Egypte, Qatar, Inde. Après avoir mis des années à écouler les premiers Rafale à l'étranger, Dassault a vendu en début d'année 24 exemplaires de son avion phare à l'Egypte pour 5,2 milliards d'euros. Le Qatar compte en acquérir aussi 24 et l'Inde a promis d'en acheter 36. L'Inde, c'est justement la destination du ministre de la Défense après la Malaisie.