Le Club Med se met à l'heure chinoise

  • A
  • A
Le Club Med se met à l'heure chinoise
@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Le conglomérat chinois Fosun va pouvoir s'emparer du Club Méditerranée pour près d'un milliard d'euros.

L’INFO. C'est le fleuron de l'industrie touristique française. Et cette année 2015 va marquer un tournant dans l'histoire du Club Med. L’exploitant de villages de vacances s’apprête en effet à passer sous pavillon chinois, alors qu’il va fêter ses 65 ans. L'investisseur Andréa Bonomi vient de jeter l'éponge.

>> LIRE AUSSI - Fosun-Ardian ou Bonomi, à quoi ressemblera le Club Med ?

L’entreprise valorisée à 939 millions d'euros. Le 19 décembre, le conglomérat chinois Fosun et ses partenaires sino-brésilo-franco-portugais avaient relevé une nouvelle fois leur offre sur l'entreprise française, proposant 24,60 euros par action, contre 24 euros précédemment offerts par l'équipe Bonomi. Une offre qui valorise l'entreprise à 939 millions d'euros. L’homme d’affaires italien a cette fois décidé de ne pas surenchérir. Il était le dernier obstacle à la reprise du club Med par les Chinois, qui sont soutenus par l’actuelle direction de l’entreprise de loisirs. Henri Giscard d’Estaing, l’actuel patron du Club Med, répète ainsi à qui veut bien l’entendre que les Chinois sont le meilleur vecteur pour mener à bien sa stratégie de développement à l’international.

Bientôt de nouveaux villages en Chine et en Amérique latine. Pas question pour autant de colorier la marque aux couleurs de la Chine. « La marque Club Med restera française », a assuré à Europe 1 un des proches du PDG. Et la France restera le bastion du club, avec 22 villages sur les 70 qui existent un peu partout dans le monde. Mais les prochaines ouvertures seront prioritairement en Chine – deux vont prochainement ouvrir – et en Amérique latine, ce qui s’explique par l’arrivée d’un investisseur brésilien autour de la table.