Le chômage a battu un nouveau record en octobre

  • A
  • A
Le chômage a battu un nouveau record en octobre
@ MAXPPP
Partagez sur :

EMPLOI - Fin octobre, la France comptait 3.460.900 de chômeurs en catégorie A, c'est +0,8% par rapport à fin septembre.

Dans la lancée de la hausse du mois de septembre, les chômeurs en France se sont faits encore plus nombreux le mois dernier. C'est l'enseignement des chiffres de l'emploi d'octobre publiée jeudi. On comptait ainsi fin octobre 28.400 chômeurs de catégorie A de plus qu'en septembre. Ce qui représente une hausse importante de 0,8%. La politique du gouvernement ne porte pas ses fruits et avec les prévisions de croissance faible, les chiffres du chômage risquent de rester dans le rouge dans les mois à venir. 

>> LIRE AUSSI - Ces chômeurs qui veulent attaquer Pôle Emploi en justice 

+0,8% en catégorie A. La France hexagonale comptait fin octobre 3.460.900 chômeurs classés en catégorie A. C'est +0,8% par rapport à fin septembre 2014, soit 28.400 personnes en plus. Sur la dernière année, les chômeurs de la catégorie A ont augmenté de 5,5%.

 La catégorie A regroupe les personnes inscrites à Pôle Emploi n'ayant pas du tout travaillé.

Les jeunes moins concernés par la hausse ? Le nombre des moins de 25 ans inscrits à Pôle Emploi fin octobre, par rapport à fin septembre, toutes catégories confondues, stagne. Mais c'est insuffisant pour crier victoire car ils ont quand même été 0,6% en plus à s'inscrire en catégorie A. La catégorie d'âge la plus touchée est celle des 25-49 ans (0,9% de plus en catégorie A). Les seniors subissent eux une très importante hausse du chômage depuis un an (+11%) et +0,8% entre septembre et octobre.

Les hommes et les chômeurs de longue durée plus touchés. Les femmes, pour leur part, restent moins touchées par le chômage que les hommes (+0,7% contre 0,9% en catégorie A). Le nombre de chômeurs de longue durée (inscrits depuis un an ou plus) augmente de manière importante, +0,9% de septembre à octobre.

Toutes catégories confondues : +0,5%. Toutes catégories confondues (A, B, C), le nombre de demandeurs d'emplois s'établit fin octobre à 5.154.200 personnes, c'est 26.000 en plus, soit une hausse de 0,5% par rapport à fin septembre. Sur un an, ce taux a augmenté de 5,6%. 

>> LIRE AUSSI - Le chômage ne devrait pas baisser en France avant 2016

Mais le chômage diminue en catégorie B. Seul chiffre positif dans ces résultats, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie B a baissé entre septembre et octobre de 0,7%. 

La catégorie B regroupent les personnes ayant eu une activité professionnelle réduite, de 78 heures ou moins dans le mois.

Le verre à moitié plein du gouvernement. Si François Rebsamen, ministre du Travail, reconnaît dans un communiqué la hausse de nombre de chômeurs de catégorie A, il souligne "la baisse de 0,7% du nombre de demandeurs d'emplois" en catégorie B. Il ne manque pas aussi de souligner que "la hausse est plus limitée pour les plus jeunes et les plus âgés". Cela montre "l'impact positif des politiques de l'emploi, notamment les 150.000 emplois d'avenir qui ont été signés ou les mesures en faveur des seniors", se félicite-t-il. 

"L'effort en faveur des jeunes s'intensifiera", a-t-il promit, "avec le déploiement en 2015 de la Garantie Jeunes à 50.000 bénéficiaires". François Rebsamen ne dévie pas de la ligne appliqué jusque-là par le gouvernement pour combattre le chômage : "dans cette période de croissance faible, le maintien d'un effort élevé pour les emplois aidés est indispensable". 

>> Depuis combien de temps le chômage existe-t-il ? La réponse en vidéo :



Le chômage existait-il déjà au Moyen Âge ?par Europe1fr