Pollution : mis en cause, BMW se défend

  • A
  • A
Pollution : mis en cause, BMW se défend
Partagez sur :

Cette chute fait suite à une information de presse faisant état de dépassements des normes européennes d'émissions de certains des modèles du constructeur. En plein scandale Volkswagen. 

Volkswagen est toujours embourbé dans l'affaire des moteurs truqués. Une affaire qui fait de nouvelles vagues jeudi avec un plongeon de BMW en Bourse. L'action du constructeur allemand chutait lourdement en Bourse jeudi après une information de presse sur des dépassements des normes européennes d'émissions de certains des modèles du constructeur.

L'article qui fait plonger BMW. Le journal allemand, AutoBild, publication adossée au tabloïd Bild, a en effet mis en cause le champion du haut de gamme BMW. Selon le journal, un modèle de BMW dépasse de beaucoup les limites européennes d'émissions de gaz polluants. Dans une Allemagne déstabilisée par le séisme Volkswagen, l'information, aussi maigre soit-elle puisqu'elle n'évoque aucune tricherie délibérée, a fait l'effet d'une bombe. 

L'action BMW a immédiatement plongé en Bourse (-8,18% à 73,26 euros à 09h35 GMT), alors que celle de Volkswagen, qui avait perdu un tiers de sa valeur depuis lundi, se reprenait dans la foulée de la démission du patron (+5,38% à 117,55 euros).

BMW se défend. Le constructeur allemand haut de gamme BMW a démenti jeudi toute manipulation de ses moteurs ou falsification de résultats de tests antipollution, et affirmé respecter les normes légales partout, en réponse à un article de presse publié plus tôt. "Chez BMW nous ne tricherons pas et bien évidemment nous nous conformons aux exigences légales dans tous les pays, et nous nous plions à tous les tests locaux", selon un communiqué publié par le groupe de Munich (sud).