La Renault Espace accusée d'enfreindre les limites d'émissions

  • A
  • A
La Renault Espace accusée d'enfreindre les limites d'émissions
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

 Selon des tests réalisés en Suisse, les émissions d'oxydes d'azote de la Renault Espace atteignent un niveau jusqu'à 25 fois supérieur au plafond autorisé.

L'association allemande de protection de l'environnement DUH a déclaré mardi que les émissions d'oxydes d'azote (NOx) de la Renault Espace 1.6 dCi avaient atteint un niveau jusqu'à 25 fois supérieur au plafond autorisé par la norme actuelle Euro-6 lors de tests réalisés par l'Université de Berne.

Cinq tests distincts. Selon la DUH, des niveaux d'émissions excessifs ont été mesurés sur la Renault Espace diesel lors de cinq tests distincts de type NEDC (New European Driving Cycle). Des représentants de Renault n'ont pas répondu dans l'immédiat à des demandes de commentaires.

Volkswagen déjà. L'annonce de la DUH (Deutsche Umwelthilfe) intervient deux mois après qu'a éclaté le scandale Volkswagen, le premier constructeur européen, accusé d'avoir triché aux tests d'émissions polluantes sur plusieurs de ses modèles diesel.

Réforme des procédures d'homologation. La DUH réclame une réforme des procédures européennes d'homologation des véhicules automobiles, qui relève pour l'instant des autorités nationales, soupçonnées par certains d'être trop proches des constructeurs. "Il est impensable que des véhicules diesel prétendument modernes qui polluent de cette manière l'air que nous respirons circulent aujourd'hui sur les routes", a déclaré Axel Friedrich, cofondateur de l'International Council on Clean Transportation (ICCT), une organisation non-gouvernementale, cité dans le communiqué de la DUH.