CGT : une facture de 130.000 euros qui passe mal

  • A
  • A
CGT : une facture de 130.000 euros qui passe mal
741 partages

D'après le Canard Enchaîné, Thierry Lepaon aurait fait financer les coûteux travaux de rénovation de son appartement de fonction par la CGT, pour un montant de 130.000 euros.

C'est une révélation qui tombe mal. Selon le Canard Enchaîné, la CGT a réglé une facture de 130.000 euros pour les travaux de rénovation de l'appartement de fonction de son numéro un, Thierry Lepaon . Ces informations sont parues dans la presse alors que le secrétaire général du syndicat a déjà annoncé qu'il briguerait un deuxième mandat, lors du prochain congrès de la confédération en 2016.

La CGT lance une enquête interne. La CGT a lancé une enquête interne, mercredi, d'après le trésorier du syndicat, Eric Lafont. "J'ai lancé une enquête interne ce matin, car il s'agit vraisemblablement d'un document qui a été dérobé à l'intérieur de nos services", a déclaré M. Lafont, faisant référence au devis des travaux sur lequel se base l'article de l'hebdomadaire satirique.

Sur fond de lutte intestine. Ces révélations interviennent sur fond de lutte interne, alors que Thierry Lepaon a déjà annoncé qu'il briguerait un deuxième mandat en 2016. Le secrétaire général a cependant estimé que les tensions, qui ont perduré à la CGT après son élection, se sont apaisées et qu'il ne se sentait pas contesté. Pourtant, depuis son arrivée il y a deux ans, Thierry Leapon n'arrive pas à imposer son leadership et est toujours contesté en interne.

Un devis initial encore plus cher. Le devis initial pour cet appartement de 120 m2, situé en banlieue parisienne, était encore plus élevé, atteignant 150.000 euros, selon l'hebdomadaire satirique. Thierry Lepaon aurait toutefois renoncé à quelques dépenses comme l'installation d'un home cinéma ou d'une cave à vins.

Elu en mars 2013 à la tête de la confédération, cet ancien de Moulinex habitait auparavant dans le Calvados, d'où la nécessité pour la centrale de lui trouver un appartement de fonction. Le loyer de cet appartement, situé le long du bois de Vincennes, près de Paris, est de 2.000 euros.

>> INTERVIEW E1 - Lepaon : la retraite chapeau de Mestaller, "un scandale de plus"

"Nous n'allions pas lui demander de payer un deuxième loyer." Eric Lafont, le trésorier de la CGT confirme à Europe 1 les informations de l'hebdomadaire et justifie le montant des travaux : "c'est la première fois que la CGT a un secrétaire général qui ne vient pas de Paris mais de province. Nous devions lui mettre un logement à disposition. Nous n'allions pas lui demander de payer un deuxième loyer pour travailler à Paris, alors qu'il habite déjà dans un HLM en Normandie. Nous avons décidé de louer un appartement proche du siège du syndicat, pour qu'il exerce pleinement son mandat. Donc oui, nous avons remis l'appartement à neuf, avant qu'il entre dedans. Et je vous rappelle qu'il a vécu pendant 6 mois à l'hôtel, avec tous les problèmes de sécurité que cela comporte."