La Caisse des dépôts sent "un frémissement" de l'économie

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Pierre-René Lemas, directeur général du groupe Caisse des Dépôts et des Consignations, a fait le point sur l'action de son institution.

L'économie française se porte mieux, à en croire Pierre-René Lemas. Invité mardi d'Europe 1, le directeur général du groupe Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) a déclaré sentir un "frémissement" de l'activité. Un constat de bonne augure, le rôle de la CDC étant de prêter de l'argent aux entreprises pour l'investissement, et donc la relance de l'activité.

A quoi sert la Caisse des dépôts ? Ancien secrétaire général de l’Elysée, Pierre-René Lemas dirige une institution stratégique bien que méconnue du grand public. A quoi sert justement la CDC ? "La Caisse, c’est tout à la fois : c’est une banque, un opérateur financier, mais aussi un aménageur, un ensemblier, elle fait travailler ensemble les collectivités territoriales. (...) C’est un outil au service de la République. Ce n’est pas un outil au service du pouvoir, ça accompagne les politiques menées par les pouvoirs publics", a déclaré son directeur général.

Et Pierre-René Lemas de préciser : "c’est beaucoup de milliards, c’est essentiellement les fonds d’épargne, ce que vous mettez, vous et moi, tout le monde, sur le Livret A. C’est 250 milliards d’euros. C’est donc une capacité d’investissements : sur les cinq ans qui viennent, on espère pouvoir injecter 21 milliard d’euros dans l’économie française. (...) C’est pour le logement social, pour les entreprises".

Un "frémissement" de l'économie française. Son rôle étant de prêter de l'argent, la CDC est donc bien placée pour savoir si les entreprises investissent et, in fine, embauchent. Or, pour son directeur général, les premiers signes de la reprise sont bien là. "La bonne nouvelle, c’est que je reviens de déplacements en province : en province, je vois beaucoup d’entreprises, de collectivités locales. Moi, ce que je sens, c’est un début de frémissement. Quelle est la question que me posent les entreprises ? ‘Moi je commence à avoir des commandes, j’ai besoin d’acheter des machines, est-ce que vous pouvez m’aider ?’", a-t-il déclaré.

Retrouvez l'interview complète de Pierre-René Lemas : 



L'idée de Pierre-René Lemas "Soyons offensifs !"par Europe1fr