La Bourse de Paris termine au-dessus des 5.000 points

  • A
  • A
La Bourse de Paris termine au-dessus des 5.000 points
@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

ÉCONOMIE - Le CAC 40 avait brièvement passé cette barre symbolique mercredi. Vendredi, la Bourse a clôturé vendredi au-dessus des 5.000 points.

Ce n'était pas arrivé depuis 2008. La Bourse de Paris avait brièvement franchi mercredi le seuil des 5.000 points mais sans parvenir à s'y arrimer. C'est chose faite vendredi. Le CAC 40 a en effet réussi à clôturer au-dessus de cette barre symbolique en se fixant à 5.010,46 points (+0,46%), après une séance dénuée d'événement majeur. Par ailleurs, à l'exception de Milan et de Londres, toutes les autres bourses européennes ont terminé à la hausse.

Merci la BCE. Si la Bourse de Paris a le vent en poupe, c'est qu'elle profite largement du plan de rachats d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE) qui injecte des milliards d'euros dans l'économie. Les actions deviennent ainsi plus intéressantes et les taux d'intérêts sont en baisse. Ce dont profite d'ailleurs l'ensemble du continent européen. 

En route pour une embellie durable ? Avec la baisse du prix du pétrole mais aussi la baisse de l'euro, les entreprises françaises pourraient se diriger vers des résultats en hausse pour l'année 2015. Sans parler de la croissance mondiale en cours de redémarrage et qui bénéficie aux grands groupes français. Ces derniers réalisent en effet la majorité de leurs profits à l'étranger. 

Exit le Grexit. La situation de la Grèce, dont la sortie de l'euro est pour l'instant écartée, explique aussi en partie le bon moral des places boursières. Même si rien n'est encore réglé entre le gouvernement hellène et les "institutions", ex-Troïka, des négociations d'ordre technique ont débuté mercredi sur le programme de réformes envisagé par la Grèce pour continuer à bénéficier d'un programme d'aide. 
>> LIRE AUSSI - La Bourse s'envole : faut-il sourire ou avoir peur ? 

>> LIRE AUSSI - Dettes européennes : pourquoi la BCE fait ses emplettes 

>> LIRE AUSSI - Cac 40 : 56 milliards d'euros pour les actionnaires 
>> VIDÉO - Le zoom éco : Bourse : l'effet pervers de la politique de la BCE