Pas de coup de pouce pour les petites retraites

  • A
  • A
Pas de coup de pouce pour les petites retraites
@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 - Le gouvernement ne revalorisera pas au 1er octobre les retraites inférieures à 1.200 euros, contrairement aux promesses.

L'info. La promesse avait été faite, elle n'a pas été tenue. Et c'est un coup dur pour les retraités. En effet, les pensions de moins de 1.200 euros par mois ne vont pas augmenter en octobre. De quoi inquiéter les huit millions de personnes qui touchent une petite retraite, et à qui le gouvernement avait promis une revalorisation cette année.

Une promesse non tenue. Le gel des petites retraites était dans l'air depuis plusieurs mois. Le couperet est donc tombé pour les retraités qui touchent moins de 1.200 euros par mois. Le gouvernement avait pourtant promis que les petites retraites seraient revalorisées. Finalement, les pensions modestes n'échapperont pas au gel général des pensions prévues jusqu'en octobre 2015, qui doit permettre au gouvernement d'économiser 1,3 milliards d'euros. Cette absence de revalorisation fait perdre en moyenne 11 euros par mois par petite retraite.

LIRE AUSSI : Revalorisation - les petites retraites attendront ?

La faute à l'inflation. Pour calculer la hausse des retraites, le gouvernement se réfère à l'inflation. En effet, le calcul  s'effectue sur la hausse des prix. Mais depuis deux ans, l'inflation est plus basse que prévue. Selon les chiffres de l'INSEE, la hausse des prix n'augmente que de 0,4% en rythme annuel, alors que le gouvernement s'attendait à une inflation de 1,1% cette année, et de 1,5% en 2015. Mais Michel Sapin, le ministre des Finances, a été obligé de revoir ces prévisions à la baisse. Désormais, l'inflation prévue est de 0,5% en 2014, puis de 0,9% en 2015.  Du coup, le gel des pensions de moins de 1.200 euros était devenu inévitable.

LIRE AUSSI : Un geste pour les petites retraites ? C'est mal engagé

Des retraités scandalisés. Du côté des retraités, c'est forcément la douche froide. Emilie, 82 ans, habite à Paris et touche 1.180 euros par mois.  Elle ne touchera donc pas un euro de plus cette année, ce qui la révolte : "C'est scandaleux. Vous vous rendez compte, enlever des petites sommes à des gens aussi âgés. Je subis, je ne vais pas descendre dans la rue à mon âge. Il faut trouver une autre solution, et trouver de l'argent ailleurs." Le gouvernement pourrait décider d'un geste exceptionnel et ainsi ne pas geler les petites retraites. Mais ce n'est pas le chemin vers lequel on semble se diriger. Les retraités vont donc devoir se serrer la ceinture une année de plus.