Hollande reconnaît que la vente de Rafale à l'Inde va prendre du temps

  • A
  • A
Hollande reconnaît que la vente de Rafale à l'Inde va prendre du temps
@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Le président François Hollande a reconnu que la conclusion de l'accord de vente de 36 Rafale à l'Inde prendrait du temps, dans une interview publiée dimanche peu avant le début de sa visite de trois jours en Inde.

"Nous sommes sur la bonne voie". "Trouver un accord sur les aspects techniques prend évidemment du temps mais nous sommes sur la bonne voie", a-t-il dit dans un entretien à l'agence Press Trust of India (PTI).  En avril 2015, au cours d'une rencontre avec François Hollande à Paris, le même Narendra Modi avait en effet annoncé une commande de 36 appareils. Mais depuis, rien n'a été signé. L'un des points de blocage est notamment le prix. L'Inde et la France s'étaient accordé sur 180 millions par chasseur, mais New Delhi trouve désormais que c'est trop cher.

"Un de nos partenariats stratégiques". "Le Rafale est un projet majeur entre l'Inde et la France. Il va ouvrir la voie à une coopération technologique et industrielle sans précédent, en particulier sur le +Make in India+, pour les 40 prochaines années", a ajouté François Hollande. La coopération entre la France et l'Inde en matière de défense "fait partie de nos partenariat stratégique. Elle est basée sur la confiance, la très forte confiance entre nos deux pays", a-t-il poursuivi.