"Harmony of the seas", le plus gros paquebot du monde sur les flots

  • A
  • A
"Harmony of the seas", le plus gros paquebot du monde sur les flots
"Harmony of the seas" restera en mer jusqu'à dimanche pour cette première période d'essais.@ LOIC VENANCE / AFP
2420 partages

Sorti des chantiers navals STX de Saint-Nazaire jeudi, le paquebot géant effectue ses premiers essais en mer jusqu'à dimanche.

Trois coups de corne de brume, un soleil couchant et des milliers d'admirateurs. Les conditions étaient idéales avec une mer calme et l'absence de vent pour la première sortie du plus gros paquebot du monde, l'Harmony of the seas. Il a pris le large jeudi depuis les chantiers navals STX de Saint-Nazaire, pour ses premiers essais. Le commandant de bord est parvenu à achever en moins d'une demi-heure la délicate manœuvre consistant à faire entièrement pivoter le navire pour le mettre dans l'axe de sa sortie du port.

H1

Belles mensurations. Quatre remorqueurs, qui étaient attachés au paquebot, prêts à intervenir, n'ont pas eu à entrer en action et l'Harmony of the seas s'est déplacé à la force de ses seuls moteurs, sous le regard de milliers de badauds. Car le beau bébé ne se manie pas si facilement. Il suffit de voir le paquebot en chiffres : 120.000 tonnes, 16 ponts, 70 mètres de hauteur, 362 mètres de long et 66 mètres de large pour 227.500 tonneaux de jauge brute. Il sera officiellement remis le 12 mai à son propriétaire, l'armateur américain Royal Carribean. Il est conçu pour transporter plus de 6.000 passagers et plus de 2.000 membres d'équipage.

H2

A bord. Ils sont 500 à bord pour cette première virée au large, essentiellement des membres d'équipage de conduite, des équipes d'essais de STX France et de ses fournisseurs ou encore de l'équipe de supervision du client. Trois pilotes de la Loire, qui se sont entraînés depuis un an sur un simulateur à Nantes afin d'envisager tous les scénarios possibles, ont aidé à la manœuvre dans l'estuaire. Ils étaient à la passerelle pour aider le commandant à diriger ce navire, dont la largeur à ce niveau avoisine 62,50 mètres, une largeur supérieure à la ligne de flottaison, créant un angle mort de cinq mètres. 

H3

Entre Belle-Ile et l'île d'Yeu. Les trois jours d'essais sont destinés "principalement aux réglages de l'usine de production électrique et de la propulsion ainsi qu'aux essais de manœuvrabilité du navire", selon STX France. L'une des particularités du bâtiment est sa surface de prise au vent, équivalente à celle de deux terrains de football, et qui rend délicates les manœuvres par vent fort.  Il naviguera entre Belle-Ile et l'île d'Yeu et sera de retour à Saint-Nazaire en principe dimanche matin, a précisé STX France. Une deuxième campagne d'essais en mer devrait avoir lieu avant fin avril. Il a été commandé fin 2012 pour la somme d'un milliard d'euros.

harony-ok