GM&S : Benjamin Griveaux regrette que deux syndicalistes mettent "en péril" la reprise de l'usine

  • A
  • A
GM&S : Benjamin Griveaux regrette que deux syndicalistes mettent "en péril" la reprise de l'usine
Benjamin Griveaux se plaint de deux syndicalistes de GM&S.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Benjamin Griveaux estime que deux syndicalistes de l'usine GM&S mettent la reprise du site en péril à cause de leur manque de coopération.

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, Benjamin Griveaux, s'est plaint vendredi de "deux syndicalistes" de l'équipementier GM&S dont les actions "mettent en péril", à ses yeux, la reprise du site de La Souterraine, dans la Creuse.

Les salariés pas mis en cause. "Vous avez deux syndicalistes qui sont présents, qui depuis le départ ne sont pas dans un travail de coopération, qui appellent à bloquer les sites de production, par exemple, de Renault et de PSA tout en sachant que, s'ils le font, ils mettent en péril la reprise de l'entreprise", a affirmé sur France 2 le secrétaire d'État rattaché au ministre Bruno Le Maire. "Ce ne sont pas les salariés, ce sont deux syndicalistes", a assuré Benjamin Griveaux, interrogé sur les propos du président Emmanuel Macron, mercredi, à Égletons, où manifestaient des salariés de GM&S.