French Days : ce qu'il faut savoir sur l'événement français du ecommerce

  • A
  • A
Partagez sur :

Plusieurs sites de ecommerce lancent vendredi cinq jours de promotions, les French Days. Europe 1 fait le point sur les modalités de l'événement.

Un Black Friday à la française... Plusieurs sites de ecommerce lance vendredi une opération de promotion similaire à celle qui se déroule chaque année au lendemain de Thanksgiving aux Etats-Unis. Avec les French Days (jours français), du nom de ces cinq jours de promotions, l'objectif est clair : montrer la dynamique du marché français, et concurrencer, le géant américain Amazon. Europe 1 fait le point sur les détails de l'opération.

Qui fait des promotions ? L’initiative a été lancée par plusieurs entreprises françaises et notamment La Redoute, Boulanger, Fnac-Darty ou encore Rue du commerce et Showroom privé. Mais l'opération est ouverte à tous et ne se limite pas à ces sites. Depuis l'annonce de l'opération, plusieurs autres vendeurs l'ont rejoint parmi lesquels la marque de vêtements Kiabi, le spécialiste des chaussures en ligne Sarenza et Monoprix. Chaque site partenaire peut ensuite décider sur quels produits ils appliquent des réductions. "Vu qu'il commence à faire chaud", les promotions concerneront notamment "les mobiliers de jardin, tout le plein air, de la mode et toutes les télévisions", en prévision de la Coupe du monde de football qui se profile, avait annoncé sur Europe 1 le PDG de Cdiscount. Les magasins physiques qui le souhaitent peuvent également appliquer ces promotions.

Quand ? Si le Black Friday se déroule fin novembre, les French Days profitent, elles, du printemps. Pendant cinq jours, du 27 avril à 7 heures ou 8 heures au 1er mai, de nombreux sites français de vente en ligne proposeront des promotions importantes sur leurs produits. L'opération a ensuite vocation à se reproduire chaque année à la même période pour installer un rendez-vous connu des acheteurs. Et les sites à l'origine de cet événement ont de grandes ambitions au vu du "carton" réalisé par le Black Friday en 2017.

Pourquoi un événement supplémentaire ? Le Black Friday étant déjà un événement important, la création d'un nouveau rendez-vous peut poser question. Mais pour les sites français de ecommerce, il s'agit de montrer leur "dynamisme" face aux sites américains, et notamment à Amazon, qui ont importé le Black Friday en France et en ont fait une force. Amazon avait en effet totalisé deux millions de produits commandés dans le monde en 2017, contre 1,4 million un an plus tôt, pour sa semaine de Black Friday. Ironie de l'histoire, Amazon a lui aussi décidé de participer aux French Days en proposant des promotions sur son site.