Flixbus, Ouibus, Isilines : la grève à la SNCF profite aux cars Macron

  • A
  • A
Flixbus, Ouibus, Isilines : la grève à la SNCF profite aux cars Macron
Ouibus a enregistré une hausse de 44% de ses réservations pendant la grève à la SNCF.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Pour faire face à la pénurie des trains pendant la grève à la SNCF, les voyageurs se sont tournés vers les entreprises de liaisons par autocar, qui ont vu leur nombre de réservations exploser.

Rares sont ceux à pouvoir se réjouir de la longue grève perlée à la SNCF. Les "cars Macron", eux, s'en frottent les mains. Les liaisons par autocar, libéralisées par la loi du ministre Emmanuel Macron en 2015, ont cartonné ces trois derniers mois

"Un rapport qualité/prix imbattable". Les résultats des trois principales entreprises de voyages en autocar ont largement dépassé les prévisions des plus optimistes : 40% d'augmentation des réservations chez Isilines sur la période avril-mai-juin par rapport à la même période l'année dernière, 44% chez Ouibus (filiale de la SNCF) et 60% chez Flixbus France. Son directeur général, Yvan Lefranc-Morin, est persuadé d’avoir converti certains clients à utiliser durablement le bus plutôt que le train.

"On a énormément de ces clients qui sont venus chez nous par défaut, et qui avaient une mauvaise image de ce que pouvait être le car. En réalité, ils se sont rendus compte que c'était très confortable, très sûr, et que le rapport qualité/prix était imbattable", explique-t-il. Dorénavant, Flixbus France essaie de "fidéliser" ces nouveaux clients. "Une partie d'entre eux est déjà en train de réserver leurs trajets pour les vacances de cet été", se réjouit Yvan Lefranc-Morin.

Des liaisons prises d'assaut. Flixbus est passé de 2 millions de voyageurs l'an dernier sur cette période à 3 millions cette année. Chez Isilines, on se réjouit de constater une hausse des réservations, même sur les jours sans grève, souvent autour de 10%. Au palmarès des trajets les plus prisés, on compte les bus Paris-Bordeaux, Paris-Marseille et Paris-Lille. Des liaisons qui correspondent aux lignes de trains les plus touchées par la grève. Malgré les trajets supplémentaires mis en place, les cars étaient complets la plupart du temps.

Jeudi est le 36ème et dernier jour de la grève perlée à la SNCF. La CGT et Sud-Rail prévoient encore deux jours de grève bonus, les 6 et 7 juillet, ce qui promet encore aux trois compagnies de cars de belles recettes.