Familles monoparentales : 40% sont en situation de pauvreté

  • A
  • A
Familles monoparentales : 40% sont en situation de pauvreté
@ AFP PHOTO JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Partagez sur :

INFOGRAPHIE - 1,569 million de familles monoparentales sont en situation de pauvreté, selon la dernière étude de l’Insee.

Les familles monoparentales sont de plus en plus nombreuses mais aussi de plus en plus exposées à la pauvreté. L’étude Couples et familles publiée mercredi par l’Insee montre ainsi qu’en 2011, près de 20% des familles françaises étaient monoparentales. Et presque 40% d’entre elles sont en situation de pauvreté. Ce phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur, même si la France reste épargnée par rapport au reste de l’Europe.

3,966 millions de familles monoparentales. Le modèle traditionnel de famille reste prédominant en France : 70% des familles hébergeant au moins un enfant mineur sont composées de deux parents. Mais les familles monoparentales sont de plus en plus nombreuses : elles représentaient 20% des familles en 2011, contre 16% en 1999. Ces 3,966 millions de familles monoparentales restent en grande majorité composées d’une mère et de son/ses enfants, même si 15% d’entre elles ont à leur tête un homme.

Un risque de pauvreté multiplié par deux. Une famille monoparentale dispose en moyenne de 1.240 euros par mois, mais ce chiffre cache de très grandes disparités. Car presque 40% d’entre elles - c’est-à-dire 1,569 millions de familles - sont en situation de pauvreté. Une famille monoparentale a donc une probabilité 2,2 fois plus élevée qu’une famille traditionnelle d’être pauvre. Pour rappel, est considéré comme pauvre celui qui gagne moins de 60% du revenu médian dans sa catégorie.

Sans surprise, le taux de pauvreté augmente sensiblement lorsque l’un des parents est au chômage : alors que 4,5% des familles avec deux parents ayant un emploi sont pauvres, ce taux passe à 25,6% si l’un des parents perd son emploi. Dans les familles monoparentales, cet effet emploi est forcément encore plus fort : le taux de pauvreté passe de 22,4% lorsque le parent a un emploi à 76,6% lorsqu’il n’en a pas.

Une situation encore pire en Europe. Malgré ces chiffres alarmants, la situation est souvent pire chez nos voisins, où les familles monoparentales sont aussi de plus en plus nombreuses : elles représentaient 19% des familles en 2012, contre 14% en 1996. Et ces dernières sont souvent encore plus exposées à la pauvreté qu'en France, notamment en Allemagne, en Espagne ou encore en Italie.

NB : En raison de différences statistiques, les taux de pauvreté fournis par Eurostat sont légèrement différents de ceux fournis par l’Insee. Ainsi, alors que l’Insee estime que 39,6% des familles monoparentales françaises sont pauvres, ce taux passe à 33,9% chez Eurostat. Pour pouvoir comparer la situation dans les différents pays, nous avons privilégié les données d’Eurostat, plus complètes, pour cette infographie.