Etudiants : bonne nouvelle, vos loyers sont en baisse

  • A
  • A
Etudiants : bonne nouvelle, vos loyers sont en baisse
@ maxppp
Partagez sur :

LOGEMENT - En 2014-2015, les loyers des studios et des deux-pièces amorcent une baisse dans une majorité de villes.

Elles ne sont pas nombreuses les bonnes nouvelles pour le porte-monnaie des étudiants mais en voici une. Selon le baromètre Location-etudiant.fr, les loyers des petites surfaces, c'est-à-dire les studios et les deux-pièces, amorcent une baisse significative en 2014-2015 comparé à l'année précédente. C'est le premier ralentissement observé depuis la création de cette étude en 2008, après plusieurs années de hausse. Rappelons que le logement représente en moyenne 53% du budget d'un étudiant. Cette tendance observée à partir des loyers du mois d'août reste cependant à confirmer sur les prochains mois.

13 villes de province sur 20 concernées. La majorité des villes, 13 sur 20, proposent des loyers en baisse et les grandes villes comme les moyennes sont concernées. La diminution est quasiment une chute pour les studios de trois de ces villes : Toulouse (-15%), Marseille et Nice (-11,6%). Les baisses sont plus faibles à Lille (-4,3%), à Lyon (-2,6%) ou encore à Montpellier (-0,44%).

"Le marché locatif des petites surfaces semble atteindre ses limites avec une majorité de villes touchées par cette tendance à la baisse", précise Brice Boullet, le président de Location-etudiant.fr.

Une baisse même en région parisienne. Des 11 des 15 villes d'Île-de-France étudiées, on observe également un fléchissement des loyers, plus important pour les deux-pièces que pour les studios. Les loyers des premiers sont même en chute de 11,2% à Issy-les-Moulineaux et de 7% à Meudon.

Paris résiste. Des progressions de 0,5% pour les loyers des studios et de 3,6% pour les deux-pièces sont en revanche observées à Paris. "Néanmoins, la hausse des loyers semble se modérer nettement puisqu'elle était, en 2013-2014, de +9,96% pour les studios et de +7,3% concernant les deux-pièces de la capitale. Attendons l'année prochaine pourvoir si ce ralentissement se transforme en réelle baisse des loyers", explique Brice Boullet.

Les locations de studios coûtent aussi plus cher à Strasbourg (+2,8%), à Nantes (+1%) et à Bordeaux (+0,6%).

Les étudiants en ont-ils profité ? Contacté par Europe1, William Martinet, président du syndicat étudiant Unef, souligne que cette baisse est "une bonne nouvelle" mais il tempère : "L'étude se base sur les loyers d'août alors que beaucoup d'étudiants prennent possession de leur logement dès juin ou juillet, voire dès le mois de mai pour les futurs étudiants de master. Or, une étude que nous avions effectuée sur le mois de juin démontrait que les loyers étaient encore en hausse". Il espère que cette diminution soit une tendance lourde pour que "les étudiants en profitent lors de l'année universitaire 2015-2016".

L'Unef compte surtout sur l'encadrement des loyers prévu par la loi Alur et la hausse des aides de l'Etat pour apporter une respiration au budget des étudiants.