Etats-Unis : le taux de chômage recule à 3,8% avec de solides embauches en mai

  • A
  • A
Etats-Unis : le taux de chômage recule à 3,8% avec de solides embauches en mai
Le chômage est à son plus bas niveau depuis 18 ans. @ AFP
Partagez sur :

Le taux est le plus bas depuis 18 ans, selon les chiffres du département du Travail. Les créations d'emplois ont été plus fortes que prévu à 223.000.

Le taux de chômage aux Etats-Unis est tombé en mai à son plus bas niveau depuis 18 ans à 3,8% après de solides embauches, selon les chiffres du département du Travail publié vendredi. Les créations d'emplois ont été plus fortes que prévu à 223.000 ce qui a fait perdre un dixième de point au taux de chômage, au plus bas depuis avril 2000.

Baisse du taux de participation à l'emploi. La réduction du taux de chômage a néanmoins été aidée par une mauvaise raison : le repli du taux de participation à l'emploi qui est retombé à 62,7%, au plus bas depuis un an. Ces bons chiffres ont surpris les analystes qui s'attendaient à un taux de sans-emplois stable à 3,9% avec 190.000 nouvelles embauches. Comme prévu et alors qu'à travers le pays les entreprises commencent à offrir de meilleures rémunérations devant leurs difficultés à pourvoir des postes, le salaire horaire moyen a gagné 0,3% soit 8 cents à 26,92 dollars. Cela porte l'augmentation sur un an à 2,7%, la plus forte depuis janvier, qui reste toutefois à peine supérieure à celle de l'inflation (2,5% selon l'indice CPI).

6,1 millions de chômeurs. Le nombre de chômeurs est tombé à 6,1 millions en mai, quasiment 300.000 de moins qu'en avril, mais ce chiffre reflète aussi le fait que de nombreuses personnes ont renoncé à chercher du travail. Sur un an, sous l'administration Trump, le nombre de sans-emplois a décliné de 772.000 et le taux de chômage a baissé de 0,5 point de pourcentage. Quasiment tous les secteurs ont créé des emplois dont le commerce détail (+31.000), le secteur de la santé et de l'assistance sociale (+31.700), celui du bâtiment (+25.000). L'emploi manufacturier, un des chevaux de bataille du président Donald Trump, a un peu réduit ses embauches mais reste très positif (18.000).

4,9 millions d'emplois à temps partiel. Le secteur automobile (-4.400) et les services d'emplois temporaires (-7.800) sont parmi les rares secteurs à avoir réduit leurs effectifs. L'emploi public est remonté dans le vert (+5.000) après avoir débauché en avril. Les emplois à temps partiel faute de trouver mieux restent très nombreux (4,9 millions). Le taux de chômage des noirs a nettement reculé en un mois à 5,9% contre 6,6% en avril. C'est en mai son plus bas depuis 1972, même s'il reste largement au-dessus du taux de sans-emplois des blancs (3,5%).