Epargne : retour en grâce du Livret A

  • A
  • A
Epargne : retour en grâce du Livret A
Après deux années de forte décollecte, le Livret A devrait terminer 2016 dans le vert.
Partagez sur :

Après deux années de forte décollecte, les Français recommencent à mettre plus d'argent qu'à en enlever sur le Livret A. 2016 devrait signer son retour en grâce. 

Le taux d'intérêt, à un plus bas historique, n'y fait rien : le Livret A signe en 2016 son retour en grâce. Certes, l'année n'est pas encore achevée, mais celui qu'on appelle "le placement préféré des Français" enregistrait fin septembre une collecte positive de 2,2 milliards d'euros après un huitième mois de collecte positive. A moins d'un dernier trimestre catastrophique, il terminera donc dans le vert, après deux années de forte décollecte - 9 milliards d'euros en 2014 et 6 milliards en 2015.

Le désamour est digéré.La baisse du taux à 0,75% en août 2015 semble maintenant digérée, comme l'analyse Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne, sur Europe 1. "On retourne toujours vers le Livret A à un moment ou un autre, parce qu'il n'y a pas d'impôt, pas de prélèvements sociaux, et ça, les Français adorent".

Le PEL attire moins. Ces derniers mois encore, un autre placement concurrençait sérieusement le Livret A : le PEL. Mais le plan d'épargne logement, non imposable, a lui aussi subi une baisse au 1er août 2016, à 1% pour les nouveaux contrats - et même 0,84% quand on enlève les prélèvements sociaux - soit quasiment autant que le Livret A. Surtout, lui est bloqué 4 ans... 

La renaissance du Livret A trouve aussi son explication ailleurs : jamais les Français n'avaient laissé dormir autant d'argent sur leur compte courant : 372 milliards d'euros au mois d'août. Il était temps que ça rapporte !