EN IMAGES - Airbus Hélicoptères veut redécoller avec le H160

  • A
  • A
EN IMAGES - Airbus Hélicoptères veut redécoller avec le H160
@ Airbus Hélicopters
Partagez sur :

Le groupe franco-allemand a présenté un bijou technologique pour reconquérir le marché après l’essoufflement du Dauphin.

Après le Dauphin, place au H160. Si le nom est bien moins attrayant, Airbus Hélicoptères, filiale du groupe Airbus basée à Marignane, dans les Bouches-du-Rhône, compte sur son nouvel hélicoptère civil pour reconquérir un marché dont il a longtemps été leader.

La reconquête. Le successeur de l'hélicoptère civil Dauphin, le H160 donc, jusqu'alors connu sous le nom de code X4, effectuera son premier vol d'essai cette année avant une commercialisation l'an prochain et une mise en service en 2018, a annoncé la semaine dernière Airbus Helicopters lors du salon Heli-Expo aux Etats-Unis. Ce futur hélicoptère bimoteur de taille moyenne (5,5 à 6 tonnes), qui doit remplacer à terme la famille Dauphin (AS365 et EC155), est destiné en particulier aux secteurs pétrolier et gazier, mais aussi aux urgences médicales, aux services publics ainsi qu'au transport privé de passagers (vols VIP).

>> Le Dauphin :



Le marché est estimé à 200 appareils par an environ. Jusqu'au début des années 2000, le Dauphin a dominé les cieux, avec 35% de parts de marché. Mais il a peu à peu perdu de son attrait, retombant à 15%, au bénéfice de l'italien Agusta-Westland désormais leader avec son AW 139.

>> L'Italien AW 139 :



Quasi "Made in France". Outre son design futuriste, le H160 est présenté par Airbus comme une "rupture technologique". Les nouvelles pales vont permettre de réduire de 50% le bruit extérieur comparé au Dauphin. Le rotor de la queue facilitera également l'approche finale et l'atterrissage. Les performances de l'appareil sont améliorées de "manière considérable" et l'efficacité énergétique accrue de 15%.

>> Le H160 :



"La majeure partie du design et de la production (du nouvel appareil) se font à Marignane, dans le sud de la France), les pales sont fabriquées à La Courneuve, près de Paris, et la cellule de l'appareil en composite est dessinée et produite à Donauwörth, en Allemagne", a détaillé le groupe dans un communiqué.