Portiques écotaxe : les pistes pour les recycler

  • A
  • A
Portiques écotaxe : les pistes pour les recycler
Le gouvernement cherche une nouvelle vie aux portiques écotaxes.@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 - Les 173 portiques pourraient par exemple servir… à collecter l'écotaxe, dans certaines régions.  

Que vont devenir les 173 portiques écotaxes ? Démonter ces infrastructures dédiées à la collecte de la défunte écotaxe pourraient coûter cher. L'Etat leur cherche donc une nouvelle vie. Europe1 vous révèle les différentes pistes de recyclages privilégiées.

>> ANTISÈCHE - Cinq questions sur la tragicomédie de l'écotaxe

L'Alsace et la Lorraine veulent leur écotaxe. La première piste consiste tout simplement à utiliser ces portiques… pour faire ce pourquoi ils ont été conçus. Car malgré l’abandon de l’écotaxe au plan national, certaines régions sont intéressées par une relance du dispositif. C’est le cas de l’Alsace et de la Lorraine par exemple. Lundi matin, dans les colonnes du Républicain Lorrain, François Hollande indique d’ailleurs que cette solution pourrait être envisagée, sous la forme d’une expérimentation.

>> LIRE AUSSI - Une écotaxe différente pour chaque région, c'est possible ?

Pour l’Alsace, l’écotaxe rapporterait 50 millions d’euros par an. Et la région est agacée de payer des routes abimées par des camions étrangers, notamment ceux qui contournent l’Allemagne, pays qui a, lui, mis en place l’écotaxe. "Il n'est pas normal que l'on paye les réparations de routes abimées par des camions en transit, donc ça vaut la peine qu'on en discute. Le président de Lorraine est aussi intéressé et les discussions se feront dans le cadre de la future région Alsace Lorraine Champagne Ardenne", détaille sur Europe1 Philippe Richert, président du Conseil régional d'Alsace.

Les donner aux gendarmes ou aux douaniers ? La deuxième piste avancée par Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, serait d’utiliser ces portiques pour contrôler les embouteillages ou prévenir les intempéries. Mais elle a sérieusement du plomb dans l’aile. Les gendarmes, auprès de qui la ministre envisage de confier la gestion des infrastructures, ne sont pas au courant ... et ne voient tout simplement pas ce qu’ils pourraient en faire.

>> LIRE AUSSI - Les portiques écotaxe bientôt utilisés par les gendarmes ?

Les douaniers, eux, étudient la question de près, selon Bercy. Ces portiques permettent en effet de lire les plaques d'immatriculation. Ils peuvent donc aider à identifier des trafiquants de drogue par exemple. Le hic : les lieux d'installations de ces portiques sont connus, donc facilement évitables.